Soudan du sud : l'ONU veut envoyer 5 500 Casques bleus en renfort

Un Casque bleu est déployé au Soudan du Sud, dans l\'Etat du Jonglei, le 1er septembre 2011.
Un Casque bleu est déployé au Soudan du Sud, dans l'Etat du Jonglei, le 1er septembre 2011. (TIM MCKULKA / UNMISS / AFP)

Le Conseil de sécurité a entamé lundi soir des consultations d'urgence pour étudier les demandes du secrétaire général de l'Onu. 

Ban Ki-moon veut renforcer la mission de l'Onu au Soudan du Sud (Minuss). Dans une lettre au Conseil de sécurité, le secrétaire général de l'ONU a recommandé d'envoyer 5 500 soldats et 423 policiers supplémentaires dans le pays pour tenter de freiner les violences qui déchirent ce pays, menacé par la guerre civile entre les troupes loyalistes du président Salva Kiir et les partisans de l'ancien vice-président Riek Machar. 

Alors que l'armée sud-soudanaise prépare lundi 23 décembre une offensive contre les forces rebelles de l'ancien vice-président Machar, près de 45 000 civils sud-soudanais se sont placés sous la protection de la Minuss dans des camps et bases de l'ONU dans le pays. 

Une capacité portée à 12 000 soldats

"En raison de la détérioration de la situation de la sécurité au Soudan du Sud, j'ai pris des mesures pour renforcer d'urgence les capacités de protection de la Minuss", souligne Ban Ki-moon dans sa lettre. Il y demande aux 15 membres du Conseil de sécurité "d'approuver le transfèrement du personnel et des ressources pertinentes vers la Minuss de manière urgente pour aider à assurer la protection des civils et du personnel et installations de l'ONU" sur place.

Le Conseil de sécurité a entamé lundi soir des consultations d'urgence pour étudier les demandes du secrétaire général de l'Onu. Il devrait se prononcer mardi, a indiqué l'ambassadeur français Gérard Araud qui préside le Conseil.

La Minuss compte actuellement près de 7 000 soldats. Ces renforts porteraient ses effectifs militaires à près de 12 000. Les forces seraient prélevées sur d'autres missions de l'ONU en Afrique : en République démocratique du Congo, en Côte d'Ivoire, au Darfour ou au Liberia.