Mogadiscio renaît de ses cendres

La capitale somalienne revit après des années de guerre. Le secteur du bâtiment est l\'un des plus florissants dans cette ville où tout est à reconstruire.
La capitale somalienne revit après des années de guerre. Le secteur du bâtiment est l'un des plus florissants dans cette ville où tout est à reconstruire. (FTV)

Si les shebabs n'ont pas perdu leur pouvoir de nuisance, ils ont été chassés de Mogadiscio, où les chantiers sortent de terre, après vingt ans de guerre. Habitants et commerçants ne s'y sont pas trompés et reviennent s'installer dans la ville et y faire des affaires. Géopolis vous propose une vidéo mise en ligne en mai 2012.

Le chantier est de taille. Les familles reconstruisent leurs maisons, les commerces reviennent, la diaspora rentre pour renforcer l'économie.

La paix est encore fragile cependant, malgré le départ des shebabs de la ville et la fin des combats en août 2011.

Mogadiscio, une ville en pleine mutation


Les insurgés islamistes, qui contrôlaient une grande partie de Mogadiscio, ont abandonné leurs positions sous la pression des forces somaliennes et de l'Union africaine. Ils mènent depuis des actions de guérilla dans tout le pays.

La Somalie a été privée de gouvernement à partir de 1991, année de la chute du président Mohamed Siad Barre. Depuis cette date, le chaos a favorisé l'émergence, dans le pays, de milices rebelles, de seigneurs de guerre et de groupes criminels, notamment de pirates.

Avant la guerre, Mogadiscio était l'une des plus belles villes d'Afrique. Une image à reconquérir, alors que des dizaines de milliers de Somaliens vivent encore dans des camps de fortune.

 

CARTE SOMALIE
CARTE SOMALIE (AFP/LF)

 

Vous êtes à nouveau en ligne