L'Union Européenne forme les soldats somaliens contre le terrorisme des shebab

Collaboration entre des militaires envoyés par l\'UE et de jeunes recrues somaliennes.
Collaboration entre des militaires envoyés par l'UE et de jeunes recrues somaliennes. (FTV)

Depuis 2010, la nouvelle armée somalienne est entraînée dans un camp militaire en Ouganda, sous la houlette de formateurs européens. La Somalie, dont l'Etat est défaillant, est en proie depuis plusieurs années à une insurrection islamiste des shebab.

Il y a encore moins d'un an, ce groupe armé contrôlait la plupart du territoire somalien et notamment la capitale, Mogadiscio. Mais depuis, ils ont été repoussés vers l'intérieur du pays par la mission de l'Union Africaine en Somalie (Amisom), soutenue par les Nations Unies.

Les insurgés continuent toutefois à perpétrer des attaques de type guérilla à Mogadiscio et contrôlent encore le centre et le sud du pays. Ils font l'objet d'une pression accrue des troupes éthiopiennes entrées en 2011 dans le pays et qui ont délogé les shebab de Baïdoa, leur fief.

L'Amisom soutient les troupes éthiopiennes auxquelles elle a envoyé un renfort d'une centaine d'hommes. Des troupes kényanes ont également été intégrées à la force armée, composée de quelque 10.000 hommes, essentiellement des Burundais et des Ougandais.

 

Une armée somalienne en formation en Ouganda


AFP, le 11 avril

Vous êtes à nouveau en ligne