Dur, dur d'être mère en Somalie

Une mère de famille sous-alimentée portant son bébé dans un camp temporaire à Mogadiscio, capitale de la Somalie, le 26 août 2011, alors que le pays était touché par une très importante sécheresse.
Une mère de famille sous-alimentée portant son bébé dans un camp temporaire à Mogadiscio, capitale de la Somalie, le 26 août 2011, alors que le pays était touché par une très importante sécheresse.

La Somalie est le pire pays du monde en 2014 pour être mère, selon un classement annuel effectué par l'organisation caritative d'origine britannique Save The Children, publié le 5 mai 2014.

Ce classement compare les conditions dans lesquelles se trouvent les mères de famille dans 178 pays de la planète. Réalisé par l’ONG Save the Children, il étudie notamment leur état de santé, leur niveau de formation et ou des indicateurs clé concernant les enfants, comme leur santé et leur nutrition.
              
Depuis la première publication de ce rapport en 2000, 28 pays ont occupé tour à tour les dix dernières places du classement. Parmi ces pays, seuls quatre n'ont pas été le théâtre récent d'un conflit armé et dix-huit sont frappés de manière récurrente par des catastrophes naturelles.

«Les familles les plus pauvres, essentiellement des femmes et leurs enfants, ont tendance à être les plus touchées dans toute catastrophe, qu'elle soit ‘naturelle’ ou provoquée par l'homme» dans des pays comme la Centrafrique, la Somalie et le Soudan, souligne l’ONG. A titre d’exemple, «fin 2012, plus de 41 millions de personnes ont dû être déplacées en lien avec des conflits ou des persécutions», poursuit le rapport.

Dans le classement 2014, comme celui de l'année précédente, les dix dernières places sont toutes occupées par des pays africains.

En tête du classement, on trouve des pays européens : la Finlande devance la Norvège, la Suède, l'Islande, les Pays-Bas, le Danemark et l'Espagne. La France se classe 20e, ex-aequo avec la Grèce, et les Etats-Unis 31e.
 
Au dernier rang figurent des pays africains: la Somalie, pays ravagé par la guerre civile depuis 1991, est classé derrière la République démocratique du Congo (dernier en 2013), le Niger et le Mali.
 
L'ONU avait fait part le 2 mai de sa crainte devant une crise alimentaire «de grande ampleur» en Somalie. Motifs : la guerre et l'absence de pluie, surtout dans les zones où les soldats de l'Union africaine combattent aux côtés des forces gouvernementales somaliennes contre les insurgés islamistes shebabs.

Le pays a été le plus touché par la grande sécheresse de 2011 qui a affecté plus de 11 millions de personnes à travers toute la Corne de l'Afrique. Près de 260.000 personnes, dont la moitié sont des enfants, sont morts de faim en 2011-2012, selon les Nations Unies.

Dans son rapport 2014, Save the Children s'alarme également de la situation en Syrie (115e). Dans ce pays, la guerre, selon l'ONG, a entraîné la fuite de 1,4 millions d'enfants et de 690.000 femmes. Toujours selon la même source, le conflit tue jusqu’à 1000 femmes et enfants chaque mois. 

La famine de 2011 en Somalie
Associated Press, 14-7-2011
Vous êtes à nouveau en ligne