Somalie : un bateau de croisière français attaqué par des pirates

(Radio France © France Info)

Des pirates ont pris d'assaut un grand voilier de luxe français, le Ponant, qui croisait sans passagers au large de la Somalie, une zone réputée pour sa dangerosité, et retiennent à bord une trentaine de membres d'équipage.

Le trois-mâts regagnait la Méditerranée depuis les Seychelles quand il a été abordé en début d'après-midi par des pirates dans le golfe d'Aden, qui mène à la mer rouge et au Canal de Suez.

Le gouvernement français, ministères de la Défense et des Affaires étrangères en tête, s'est immédiatement mobilisé, et espère une issue "le plus rapidement possible", a souligné le Premier ministre François Fillon, relevant que la France "a dans cette zone des moyens militaires relativement importants". Un hélicoptère français a notamment survolé le Ponant, que suit un aviso de la Marine nationale.

Paris dispose notamment d'une base militaire à Djibouti, où est basé un avion de patrouille maritime Atlantique 2, et a également pris contact avec ses alliés dans la zone, où croise notamment la "Task Force 150", une force navale sous commandement américain dédiée à la lutte anti-terroriste. Le gouvernement a déclenché le "plan Pirate-mer", qui mobilise notamment des unités des commandos marine et des gendarmes du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN).

Les côtes somaliennes sont l'une des principales zones de piraterie dans le monde. Le pays est plongé dans l'anarchie et la guerre civile depuis 1991, et des gangs de pirates puissamment armés opérant à bord de vedettes rapides y attaquent régulièrement les navires pour s'emparer de leurs cargaisons et obtenir le paiement de rançons contre la libération des équipages.

Vous êtes à nouveau en ligne