Somalie : au moins six morts dans l'explosion d'un bus des Nations unies

Garowe, capitale de la région autonome somalienne du Puntland, où a explosé une bombe lundi 20 avril 2015.
Garowe, capitale de la région autonome somalienne du Puntland, où a explosé une bombe lundi 20 avril 2015. ( GOOGLE MAPS)

Les islamistes shebabs ont revendiqué l'attaque de lundi, en accusant l'ONU de "faire partie des forces de colonisation de la Somalie".

Au moins six employés de l'ONU en Somalie, dont un étranger, ont été tués lundi 20 avril dans l'explosion d'un minibus des Nations unies, à Garowe, capitale de la région autonome somalienne du Puntland.

"Nous avons visé l'ONU à Garowe, nous avons tué des gens, et nous en avons blessé d'autres", a de son côté affirmé à l'AFP un porte-parole des shebabs Abdulaziz Abu Musab. Il a accusé les employés des Nations unies dans le pays de "faire partie des forces de colonisation de la Somalie".

"Ce n'était pas une voiture piégée"

"On pense que la bombe était accrochée au minibus et a été déclenchée près des bureaux de l'ONU", un responsable de la police du Puntland, alors que de premières informations faisaient état de l'explosion d'une voiture piégée à l'entrée de la base onusienne. "La base de l'ONU n'a pas été touchée et ce n'était pas une voiture piégée", a-t-il précisé. Des sources sécuritaires ont, de leur côté, indiqué que le minibus pourrait avoir été touché par une bombe artisanale placée sur le bord de la route.

Vous êtes à nouveau en ligne