Somalie : 18 morts dans un double attentat islamiste à Mogadiscio

Un soldat somalien marche au milieu des décombres, le 7 septembre 2013, après un attentat islamiste à Mogadiscio (Somalie).
Un soldat somalien marche au milieu des décombres, le 7 septembre 2013, après un attentat islamiste à Mogadiscio (Somalie). (FEISAL OMAR / REUTERS)

Les shebab ont revendiqué cette attaque dans la capitale, quelques jours après une embuscade contre le convoi du chef de l'Etat.

Un double attentat a frappé la capitale de la Somalie, samedi 7 septembre, quelques jours après une embuscade contre le convoi du chef de l'Etat. Les deux explosions ont dévasté un parking proche d'un restaurant et du Théâtre national de Mogadiscio. Il y a au moins dix-huit morts.

L'attaque a été revendiquée par les shebab. Ce groupe rebelle islamiste, lié à Al-Qaïda, mène des actions violentes dans la capitale somalienne depuis qu'il a été chassé du pouvoir, il y a deux ans, par les forces gouvernementales et le contingent de 17 000 hommes de l'Union africaine.

APTN

Une voiture piégée puis un kamikaze

Selon des policiers et des témoins, la première déflagration a été provoquée par une voiture chargée d'explosifs stationnée près d'un restaurant. Quelques minutes plus tard, "un kamikaze s'est fait exploser dans une foule de gens qui se précipitaient vers le lieu de la première explosion", a rapporté un responsable gouvernemental de la sécurité.

Le Théâtre national de Mogadiscio a rouvert en 2012, après avoir été fermé pendant une vingtaine d'années dans ce pays plongé dans le chaos. Quelques semaines après la réouverture, il avait été la cible des insurgés islamistes.

Vous êtes à nouveau en ligne