VIDEO. Au Kenya, les hommes s'impliquent pleinement dans leur rôle de pères

Voir la vidéo
BRUT

Ils pratiquent notamment la méthode "kangourou" avec leurs bébés.

"Pourquoi en tant que pères, nous ne prenons pas soin de nos bébés comme le font les mamans ?" Partant de ce constat, de nombreux pères kenyans ont décidé de bousculer les traditions et pratiquent désormais la méthode "kangourou".

Habituellement utilisée pour les bébés prématurés qui ont besoin de chaleur et d'attention, cette pratique consiste à placer le nouveau-né sur la poitrine nue de sa mère ou de son père. "Cette méthode est très économique", explique une aide-soignante, "elle n'a pas besoin d'équipement spécial et elle n'a pas besoin d'argent supplémentaire contrairement à ces incubateurs." Mais la méthode kangourou est également perçue comme un premier pas pour l'égalité entre les hommes et les femmes qui, traditionnellement, ont le devoir de veiller sur leur enfant. "C’est le devoir et la responsabilité de chaque papa de prendre soin de ces bébés parce qu’ils peuvent survivre", témoigne l'un d’entre eux.

Vous êtes à nouveau en ligne