Tunisie : l’Olympique de Marseille ouvre sa première école de foot à l’étranger

Bannière des supporters dans les tribunes du Stade vélodrome à Marseille, lors du premier match de championnat, le 1er septembre 2019.
Bannière des supporters dans les tribunes du Stade vélodrome à Marseille, lors du premier match de championnat, le 1er septembre 2019. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Tunis est la première étape du développement du club phocéen à l'étranger.

Le 7 septembre 2019, l’Olympique de Marseille ouvre une école de foot à Tunis, la première pour le club à l’étranger. Baptisée OM School Tunis, elle accueille les enfants de 5 à 16 ans trois fois par semaine. "L'OM School Tunis symbolise une opportunité pour les jeunes talents tunisiens d’avoir accès à une formation de haute qualité sur le plan éducatif et technique", explique le club phocéen dans un communiqué. Mais, c’est aussi clairement une affaire de prestige. D’autres grands clubs européens sont déjà présents en Tunisie. Le PSG a ouvert son académie en 2017, la Juventus de Turin en 2015 ou encore le Milan AC.

Bientôt en Algérie, puis au Maroc

C’est une "nouvelle stratégie internationale qui se veut plus proche du Maghreb et qui souhaite s'inscrire dans la durée", a expliqué le directeur du club Laurent Colette, lors d’une conférence de presse à Tunis le 1er août. "Ainsi, nous nous rapprochons de nos fidèles supporters tunisiens, qui nous suivent nombreux et avec une passion inébranlable", a-t-il ajouté.


Un développement à l’international qui se poursuivra en Algérie, puis au Maroc, dans les prochaines semaines, là où l’OM compte aussi de nombreux supporteurs. "Notre priorité n'est pas de créer des professionnels, mais de former des personnes", a estimé Alejandro Requena, responsable du développement international de l'OM, mettant l'accent sur l'aspect pédagogique et éducatif de la formation.

Chère formation

Une école de foot pas vraiment donnée. Le montant de l’inscription s’élève à 235 euros par trimestre, soit deux fois le salaire minimum tunisien, précise l’AFP. 235 euros pour le prestige du maillot et, selon les responsables, une formation et un encadrement de haut niveau.

L'investissement du club marseillais n’a pas été communiqué, mais sa prise de risque est minime. Cette école est en fait une franchise dirigée par un homme d’affaires tunisien, Achraf Ben Salha, propriétaire d’un centre de football à Tunis. Le complexe comporte quatre terrains d’entraînement, un stade de 3000 places, un restaurant et un espace ludique pour les enfants.

Vous êtes à nouveau en ligne