Plusieurs centaines d'infirmières et d'infirmiers infectés par le Covid-19 en Afrique

Le personnel infirmier fait une pause le 14 février 2018 à la maternité de  Boali, en Centrafrique.
Le personnel infirmier fait une pause le 14 février 2018 à la maternité de  Boali, en Centrafrique. (FLORENT VERGNES / AFP)

Dans plusieurs pays, le corps infirmier réclame des équipements de protection contre le nouveau coronavirus.

Des centaines d'infirmières et infirmiers ont contracté la maladie à coronavirus sur le continent africain. Dr Matshidiso Moeti, la directrice régionale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique, s'est dite "préoccupée de savoir que près de 1000 agents de santé ont été infectés par le Covid-19" dans la zone. "Nombre d’entre eux appartiennent (au corps infirmier) et travaillent en étroite collaboration avec les communautés", a-t-elle déclaré dans un message diffusé le 12 mai 2020, à l'occasion de la journée dédiée au personnel infirmier ainsi qu'aux sages-femmes.

Cette date est celle de l'anniversaire de naissance de la Britannique Florence Nightingale. L'année 2020, qui a été déclarée année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, coïncide avec le bicentenaire de cette pionnière qui a modernisé la profession. 

La directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique a ainsi plaidé pour que "le personnel infirmier et les autres agents en première ligne de la riposte aient accès à des équipements de protection individuelle grâce auxquels ils pourront fournir en toute sécurité des services essentiels aux populations"

La pandémie liée au Sars-Cov-2 a souligné leur rôle crucial dans des systèmes de santé précaires où infirmiers et infirmières ne disposent pas du minimum pour travailler. Comme partout dans le monde, les soignants manquent de protection contre le nouveau coronavirus. Ce qui met leur vie en danger. 

En grève pour être mieux protégés du Covid-19

Au Soudan, le corps infirmier a menacé de faire grève s'il ne disposait pas des équipements de protection nécessaires, selon le site d'information Dabanga. Leur syndicat, la Sudanese Nursing Association, a indiqué qu'"au moins 25" des leurs étaient infectés et qu'"environ 300 autres" étaient en quarantaine après avoir été en contact avec des malades du Covid-19. Dans un communiqué publié le 13 mai 2020, l'organisation professionnelle réclame aussi de meilleures conditions d'isolement des patients, y compris des soignants qui pourraient être contaminés. Le Soudan compte plus de 1 800 cas de personnes contaminées par le Sars-Cov-2.

En mars 2020, au Zimbabwe, le personnel infirmier s'est aussi mis en grève pour réclamer des équipements de protection adaptés, alors que le pays ne comptait que trois cas. "Nous prenons soin de beaucoup de personnes, certaines pouvant être infectées. Le risque de contracter la maladie est donc très élevé", expliquait alors à l'AFP le président de l'Association des infirmiers du Zimbabwe (Zina), Enock Dongo.

Pour faire face à la maladie à coronavirus, infirmières, infirmiers et sages-femmes sont pourtant de plus en plus indispensables. Dans plusieurs pays d'Afrique sub-saharienne, leurs rangs ont besoin d'être renforcés. Au Ghana, par exemple, "plus de 10 000 personnels infirmiers et sages-femmes sont actuellement recrutés", indique la région Afrique de l'OMS. Infirmières et infirmiers représentent 53% des agents de santé dans la zone, qui en dispose de neuf pour 10 000 habitants. Dans les zones rurales, la profession, déjà sous tension, se retrouve submergée.

Vous êtes à nouveau en ligne