Au Kenya, l’aménagement de l’espace public passe par... Minecraft

Atelier Block by Block à Kalobeyei, au nord du Kenya.
Atelier Block by Block à Kalobeyei, au nord du Kenya. (ONU-Habitat)

Grâce au jeu vidéo le plus populaire au monde, les communautés locales participent à la transformation de leur environnement.

La collaboration entre l’ONU et la multinationale Microsoft a permis d’impliquer des communautés locales dans la création d’espaces publics en utilisant le jeu vidéo Minecraft. Des dizaines de projets ont été réalisés dans plusieurs pays à travers le monde dont le Kenya.

Qui est concerné ?

L’initiative de la fondation Block by Block (bloc par bloc) n’est pas nouvelle, mais elle mérite d’être connue. Elle vise essentiellement à permettre à des personnes marginalisées de participer activement à des projets en leur donnant un outil facile et ludique : un jeu vidéo. A Kalobeyei, au nord du Kenya, des résidents de trois vilages et des réfugiés du camp de Kakuma ont été sollicités pour réaménager leur environnement.

Plan sur Minecraft d\'un espace public à Kalobeyei, au nord du Kenya.
Plan sur Minecraft d'un espace public à Kalobeyei, au nord du Kenya. (ONU-Habitat)

Comment ça marche ?

Des ateliers sont mis en place pour recueillir et partager les idées. Besoin de zones ombragées, de lumière ou d’aires de jeux…. Une fois les demandes faites, les participants passent à la planification en se servant de Minecraft, le "lego numérique". Très facile d’utilisation, le jeu vidéo, créé en 2011 et disponible en plusieurs langues, permet à des personnes qui n’ont jamais touché un ordinateur de construire et de voir leur projet en 3D.

Atelier Block by Block (bloc pa bloc) à Kalobeyei, au nord du Kenya
Atelier Block by Block (bloc pa bloc) à Kalobeyei, au nord du Kenya (ONU-Habitat)

Quels changements ?

Sur ce projet spécifique de Kalobeiyi, quatre espace publics ont ainsi été réaménagés en deux ans avec l’installation de structures d’ombrage, de lampes solaires, d’une aire de jeux, d'une station de motos-taxis et la plantation de 500 arbres. Une conception 100% locale entièrement financée par la fondation Block by Block. Les fonds ont été assurés par la vente des produits dérivés sous licence Minecraft.

Des balançoires, conçues sur Minecraft, dans un village de Kalobeyei, au nord du Kenya
Des balançoires, conçues sur Minecraft, dans un village de Kalobeyei, au nord du Kenya (ONU-Habitat)

Plusieurs autres projets d'aménagement durable ont été réalisés dans d'autres pays en Afrique comme à Madagascar, en Somalie et plus récemment au Mozambique. 

Minecraft séduit aussi le monde éducatif. Depuis 2013, certains établissements aux Etats-Unis et en Suède intègrent systématiquement le jeu à leurs cours pour enseigner les sciences, l’urbanisme et les langues étrangères, comme le souligne The Conversation

Vous êtes à nouveau en ligne