Algérie : manifestation tendue pour demander le départ du clan Bouteflika

France 3

Des centaines de milliers d'Algériens ont manifesté vendredi 12 avril. Le premier vendredi depuis l'entrée en fonction du président par intérim. L'ambiance était plus tendue que d'habitude.

La nouvelle cible des slogans des Algériens, c'est Abdelkader Bensalah. La rue ne veut pas de ce nouveau président par intérim. Plus généralement, c'est le clan Bouteflika que les manifestants veulent chasser du pouvoir. Masques de ministres et d'officiels sur le visage, ils espèrent les voir en tenue de prisonnier, derrière des barreaux.

Une centaine d'interpellations

Huitième vendredi de contestation à Alger (Algérie), et toujours cette marée humaine. L'annonce de l'organisation d'une élection présidentielle le 4 juillet prochain n'a pas rassuré la population. Les manifestants redoutent par avance un scrutin frauduleux, car il sera organisé par les héritiers des vingt années au pouvoir d'Abdelaziz Bouteflika. En fin de journée, quelques heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et des jeunes venus en découdre. La police fait état d'une centaine d'arrestations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne