Algérie: la statue aux seins nus de Sétif à nouveau vandalisée

La statue de la Fontaine de Sétif «Ain El Fouara» (source jaillissante), qui fait la gloire de la ville, défigurée en décembre 2017 puis restaurée, a été à nouveau vandalisée ce 9 octobre au matin. L'auteur des faits a été arrêté par la police.


Dans la vidéo mise en ligne en direct sur Facebook, on voit l'homme, pris sur le fait, sauter dans la foule et s’enfuir. Poursuivi par des citoyens, il a été arrêté quelques minutes plus tard par la police.

Comme en décembre 2017, l’agresseur est monté sur le socle de la fontaine (Aïn Fouara) et a tenté de défigurer l’œuvre de Francis de Saint-Vidal, érigée en 1898, et d'en détruire les seins. Tout comme en 2017, il a été interrompu dans sa destruction par des citoyens en colère.





C’est la quatrième fois en vingt ans que la statue subit des actes vandalisme. En 1997, c’était avec une bombe artisanale. 

Interpellé en mars 2018 par des députés islamistes à l’Assemblée nationale (APN), qui demandaient l’enlèvement de «l’impudique» statue et sa mise à l’abri des regards dans un musée, le ministre algérien de la Culture Azzedine Mihoubi a rétorqué: «Ce n'est pas à la statue de Ain El Fouara d'aller au musée. C'est à ceux qui appellent à son déplacement d'y aller.» Pour les radicaux islamistes, toute représentation figurative, a fortiori une femme nue, est illicite. 


Restaurée pendant plusieurs mois, la statue avait de nouveau été inaugurée le 5 août dernier. Avant de subir un nouvel outrage ce mardi 9 octobre 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne