Six humanitaires d'Action contre la faim enlevés en Somalie

(Radio France ©REUTERS/Feisal Omar)

Quatre employés étrangers de l'organisation non gouvernementale humanitaire française Action contre la Faim (ACF) et les deux pilotes d'avion qui les accompagnaient ont été enlevés par des hommes armés en Somalie. Les enlèvements d'étrangers sont de plus en plus fréquents dans ce pays.

Les enlèvements ont eu lieu vers 12H00 locales (10 h, heure française) près de Dhusa Mareb (environ 350 km au nord de la capitale Mogadiscio).
_ Les six personnes enlevées sont deux Français, un Belge, un Bulgare ; ainsi que les deux pilotes d'avion, des Kenyans.

L'enlèvement a été confirmé par ACF à Paris: “Il s'agit de quatre expatriés d'ACF et de deux chauffeurs”, a indiqué Sylvain Trottier, porte-parole de l'ONG.
“Ils ont été pris par des hommes en armes alors qu'ils tentaient de quitter la piste d'atterrissage de Dhusa Mareb”, a expliqué un habitant de la localité, sous couvert d'anonymat.“ Les pilotes de l'avion ont également été pris. Les employés humanitaires sont trois femmes et un homme travaillant pour ACF, mais je ne peux pas dire combien de pilotes” ont été enlevés, a-t-il ajouté.
“Les autorités locales ont établi des barrages routiers dans toute la zone pour tenter de les retrouver”, a expliqué de son côté une source humanitaire, sous couvert d'anonymat.

Les enlèvements d'étrangers et de membres d'organisations humanitaires, y compris somaliens, ont augmenté de façon inquiétante ces derniers mois en Somalie.
Le 22 septembre, deux employés expatriés de l'ONG française Médecins du monde (MDM) ont été enlevés par des hommes en armes en Ethiopie, près de la frontière avec la Somalie où ils ont été emmenés par leurs ravisseurs, qui les détiennent toujours.
Une journaliste canadienne et un photographe australien ainsi qu'un
assistant somalien - également journaliste - et un chauffeur somalien, enlevés le 23 août près de Mogadiscio, sont également toujours retenus captifs.

Les ravisseurs exigent généralement des rançons pour libérer leurs otages, à l'instar des pirates somaliens qui multiplient depuis début 2008 les attaques de navires au large des côtes de Somalie, pays qui a sombré dans le chaos depuis le début d'une guerre civile en 1991.

Vous êtes à nouveau en ligne