Athlétisme : Lamine Diack jugé pour corruption à Paris

franceinfo

Le procès du Sénégalais Lamine Diack a repris, lundi 8 juin. Le patron sortant de l'athlétisme mondial est accusé d'avoir protégé notamment des athlètes russes et d'avoir détourné de l'argent.

Lamine Diack était l'un des hommes les plus influents du sport mondial. Ce Sénégalais de 87 ans, ancien président de la puissante Fédération internationale d'athlétisme, comparaissait, lundi 8 juin à Paris, pour blanchiment d'argent et corruption. Des faits graves sur lesquels il s'explique pour la première fois. La justice lui reproche d'avoir accepté près de 3,5 millions d'euros pour protéger des athlètes russes dopés afin qu'ils puissent participer aux JO de Londres en 2012.

Des athlètes russes dopés non punis

À l'époque, l'affaire avait provoqué un énorme scandale avec la Russie comme principal protagoniste. Sa défense dénonce des accusations sans fondement. Un système bien réel en revanche pour les plaignants et qui avantageait toujours les mêmes athlètes. Lamine Diack encourt jusqu'à dix ans de prison. Il est jugé avec cinq autres personnes, dont son fils, absent du tribunal lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne