"Visitez le Rwanda", clament désormais le PSG et ses joueurs

Neymar et Mbappe célébrant un but le 4 décembre 2019 lors du match contre le FC Nantes.
Neymar et Mbappe célébrant un but le 4 décembre 2019 lors du match contre le FC Nantes. (FRANCK FIFE / AFP)

Après les Anglais d'Arsenal il y a un an, c'est au tour du club de football parisien de lier un partenariat avec le pays africain.

Il y a quelque jours, le club de football du Paris Saint-Germain a officialisé un partenariat de trois ans avec le Rwanda. "Visit Rwanda", comme son nom l’indique, vise à promouvoir le tourisme dans ce pays d’Afrique.

Il y a un an, c'était le club britannique d’Arsenal qui a été le premier à lancer ce sponsoring. Le logo "Visit Rwanda" apparaît désormais sur le maillot de toutes les équipes du club, et cela durant les trois années du partenariat. Un maillot, qui selon le club, est vu 35 millions de fois par jour à travers le monde. Le contrat s’élèverait à 34 millions d’euro et, selon les autorités rwandaises, il aurait déjà permis une augmentation de 8% du nombre des visiteurs dans le pays.

Montant top secret

Le mystère entoure le montant du contrat avec le PSG. Le site Sportune.fr avance la somme de 10 millions d’euros. "Plus qu’un club de football… une marque de style de vie", déclare Clare Akamanzi, le président du Conseil de Développement du Rwanda. Le PSG "partage de nombreuses valeurs fondamentales avec le Rwanda : ambition, vision du monde, liens étroits avec la jeune génération et recherche de l’excellence."

Kylian Mbappe, à l\'échauffement lors du match contre Nantes le 4 décembre 2019, porte la nouvelle tenue du PSG vantant le tourisme au Rwanda.
Kylian Mbappe, à l'échauffement lors du match contre Nantes le 4 décembre 2019, porte la nouvelle tenue du PSG vantant le tourisme au Rwanda. (CHARLES PLATIAU / X00217)

Au PSG, l’inscription "Visit Rwanda" sera limitée aux tenues d’entraînement et d’avant-match de l’équipe masculine. L’équipe féminine aura, elle, le droit aux maillots de match.

Mais autant l’opération Arsenal avait suscité un flot de critiques, autant cette fois-ci avec Paris, tout se passe dans l’indifférence. "Nous avons l’ambition de bâtir un partenariat puissant pour valoriser l’impressionnante transformation du Rwanda", explique sur le site internet du PSG, Marc Armstrong, le responsable des partenariats.

Pays "très chaleureux", "deuxième pays le plus sûr d’Afrique", "économie la plus dynamique d’Afrique en 2018", les superlatifs ne manquent pas, côté parisien, pour vanter les mérites du pays, et c’est bien le but de la manœuvre de ce partenariat.

Et les joueurs dans tout ça ?

Outre les tenues d’entraînement floquées de "Visit Rwanda", les joueurs de l’équipe première partiront à la découverte du Rwanda. Les stars : Neymar, Mbappé, Di Maria, Verratti, ont déjà participé à une vidéo de promotion.

Un travail d’influenceurs pour convaincre leurs fans de visiter le Rwanda. Le PSG travaillera avec de jeunes footballeurs rwandais afin de les perfectionner, et d’en faire peut-être des stars du ballon rond.

Il est surprenant de voir le président Paul Kagame soutenir le club phare d’un pays qu’il ne porte pas vraiment dans son cœur. Réalisme politique sans doute, la France est un pays qui compte dans le monde du tourisme et du foot. Et le Qatar, propriétaire du club, est aussi un allié du Rwanda. Ainsi, Doha ne demande pas de visa pour les voyageurs rwandais. Depuis 2012, Qatar Airways opère des vols directs vers le Rwanda. Fin 2019, un accord de développement économique a été signé entre le Cheikh Al-Thani et Paul Kagame.

Arsenal pour commencer, désormais le PSG, le Rwanda signe un beau doublé qui le propulse au sommet du football européen. 

Vous êtes à nouveau en ligne