Kennedy, Rwanda, Bugaled Breizh : la levée du secret-défense n'a rien donné

FRANCEINFO

Emmanuel Macron a demandé la levée du secret-défense dans l'affaire du crash mystérieux de la caravelle entre Ajaccio et Nice en 1968. Une décision qui donne de l'espoir aux familles des victimes.

En 2017, Donald Trump a permis la déclassification de milliers de documents sur l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy en 1963. Malgré cela, de nombreux mystères demeurent autour de la mort de celui qui était président des États-Unis.

En France, en 2015, de nombreuses archives sur le génocide du Rwanda qui remonte aux années 90 ont été déclassifiées sans pour autant que soit démontrée l'implication de l'État français.

Vers un nouveau secret-défense levé

La levée du secret-défense a aussi été décevante pour les familles des victimes du Bugaled Breizh, chalutier breton qui a coulé en 2004 en 30 secondes dans les eaux britanniques alors qu'un exercice militaire se déroulait dans la zone. La justice n'a pas réussi à élucider ce naufrage.

Dans l'affaire du crash en 1968 du vol Ajaccio-Nice qui avait fait 95 morts, les familles veulent savoir si les archives militaires contiennent les traces d'un tir de missile à la date et au lieu du crash et elles attendent beaucoup du journal de bord d'un sous-marin présent dans la zone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne