Rhône : épinglés sur les réseaux sociaux pour avoir tué des animaux sauvages en Afrique, les gérants d'un Super U démissionnent

Des touristes dans le parc national de Murchinson Falls (Ouganda), en mars 2018. (Photo d\'illustration)
Des touristes dans le parc national de Murchinson Falls (Ouganda), en mars 2018. (Photo d'illustration) (ANTOINE LORGNIER / ONLY WORLD)

Des photos du couple posant aux côtés d'animaux morts ont été massivement relayées par les internautes. L'enseigne s'est désolidarisée de ces pratiques, "même si elles relèvent d'activités privées". 

Officiellement, ils partent d'eux-mêmes. Les gérants d'un magasin Super U de L'Arbresle (Rhône) ont choisi de quitter "immédiatement l'enseigne" après que des photos les montrant aux côtés d'animaux morts ont été massivement relayées sur les réseaux sociaux. Une décision prise "face à la réprobatation suscitée par ces agissements et l'émotion du public", rapporte le groupe dans un communiqué publié sur Twitter, mardi 9 juillet.

Sur les photos, dont certaines datent de 2015, le couple pose notamment aux côtés d'un cadavre de lion, d'un zèbre, d'un léopard ou encore d'un hippopotame. Toutes semblent être prises lors de safaris en Afrique. La publication d'un sympathisant du Parti animaliste a notamment été partagée plus de 14 000 fois. Certains internautes appelaient au boycott du supermarché, même si ces chasses ont été réalisées dans un cadre légal.

Face à la polémique, le Super U de L'Arbresle, situé à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Lyon, s'était fendu d'un communiqué sur Facebook pour se désolidariser "fermement de ces pratiques qui vont à l'encontre des valeurs que nous défendons et de nos engagements", "même si elles relèvent d'activités privées".

Vous êtes à nouveau en ligne