RDC : Glencore suspend l'exploitation du cobalt dans sa principale mine

Cobalt brut dans une usine de Lubumbashi en République démocratique du Congo. La RDC fournit plus de 70% de la production mondiale de cobalt, la production est exportée en Chine pour y être raffinée. Photo prise à Lubumbashi le 16 février 2018.
Cobalt brut dans une usine de Lubumbashi en République démocratique du Congo. La RDC fournit plus de 70% de la production mondiale de cobalt, la production est exportée en Chine pour y être raffinée. Photo prise à Lubumbashi le 16 février 2018. (SAMIR TOUNSI / AFP)

Le géant suisse des matières premières arrête, pour quelques mois, l’exploitation de sa mine de Mutanda, située en République démocratique du Congo (RDC). La compagnie estime que cette mine de cobalt, la plus importante au monde, n'est pas rentable au cours actuel du métal.

Le cobalt est un métal rare, crucial pour la fabrication des batteries de téléphones portables et des véhicules électriques. La RDC en est le plus gros producteur, fournissant 72% de la production mondiale en 2018. En mars 2018, son cours  a grimpé jusqu'à 95 500 dollars la tonne, son plus haut niveau depuis 2010. Fin juillet 2019, le prix du métal bleu est tombé à 26 000 dollars, son plus bas niveau en trois ans. Ce qui a motivé le géant suisse des matières premières à arrêter, pour quelques mois, l’exploitation de sa mine de Mutanda, la plus importante au monde.

Les prévisions des constructeurs automobiles ont poussé les producteurs de cobalt à intensifier leur production, jusqu’à largement dépasser la demande et créer de vaste surplus.

"La chute du cours du cobalt a déclenché des prises de bénéfices chez les investisseurs et des mesures de déstockage de la part des fournisseurs, plombant encore plus le prix du métal", affirme Andries Gerbens, analyste de Darton Commodities.

Au premier semestre, Glencore a vu son bénéfice net dégringoler de 92%, à 226 millions de dollars (201 millions d'euros) dans un contexte de baisse généralisée des cours des métaux.

Les matières premières victimes des incertitudes économiques

Tous les grands métaux de référence du groupe se sont inscrits en baisse durant le semestre, le cuivre chutant en moyenne de 11%, le zinc se repliant de 16%, tandis que le plomb et le nickel ont perdu respectivement 20% et 11%.

Le géant des matières premières a, de surcroît, comptabilisé près de 900 millions de dollars de dépréciations sur des actifs pétroliers au Tchad

Tout cela s'inscrit dans un contexte économique plombé par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, qui assombrissent les perspectives de la croissance mondiale.

Il est possible que les constructeurs d'automobiles et les fabricants de batteries électriques profitent des faibles prix actuels pour se constituer leurs propres stocks, ce qui devrait contribuer à relever la demande et donc permettre aux prix de remonter. La décision de Glencore de relancer, ou pas, sa mine de Mutanda devrait dépendre de l'ampleur et du rythme de cette remontée, mais elle pourrait s'appuyer aussi en partie sur des considérations locales, comme les relations de la compagnie avec les autorités de la RDC.

La compagnie va commencer des opérations de maintenance et de réparation à Mutanda en attendant que les cours remontent;

Vous êtes à nouveau en ligne