Une première dans la région des Grands Lacs africains: un Chinois nommé émissaire de l'ONU

Le diplomate chinois Xia Huang, nouvel émissaire de l\'ONU pour la région des Grands Lacs en Afrique. Photo prise le 27 avril 2015 à Dakar, à l\'occasion d\'une cérémonie pour l\'abolition de l\'esclavage, alors qu\'il était ambassadeur de son pays au Sénégal.
Le diplomate chinois Xia Huang, nouvel émissaire de l'ONU pour la région des Grands Lacs en Afrique. Photo prise le 27 avril 2015 à Dakar, à l'occasion d'une cérémonie pour l'abolition de l'esclavage, alors qu'il était ambassadeur de son pays au Sénégal. (SEYLLOU / AFP)

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a nommé le 22 janvier 2019 un diplomate chinois, Huang Xia, comme émissaire pour la région des Grands Lacs, dans l'est de l'Afrique. Une nouvelle illustration du rôle croissant de Pékin au sein des Nations unies et sur la scène politique internationale.

C'est "le premier envoyé spécial chinois", s'est félicité auprès de l'AFP une source diplomatique chinoise. L'ONU a indiqué ne pas avoir connaissance de précédent depuis une vingtaine d'années.

Très impliquée diplomatiquement et économiquement en Afrique, la Chine est devenue récemment le deuxième contributeur financier à l'ONU après les Etats-Unis, place jusqu'alors occupée par le Japon. La contribution chinoise atteint aujourd'hui 12% du budget de fonctionnement des Nations unies et 15% de celui des opérations de paix.

Membre permanent du Conseil de sécurité doté d'un droit de veto, Pékin est aussi un grand fournisseur de troupes à ces missions de paix onusiennes : plus de 2 500 Casques bleus chinois sont notamment déployés au Mali, en République démocratique du Congo (RDC), au Soudan du Sud ou au Liban.

Crises à répétition

La région des Grands Lacs est une "entité géopolitique modelée du nord au sud par un chapelet de lacs formant des frontières naturelles entre les pays qui les entourent : République démocratique du Congo (RDC, ex-Zaïre), Ouganda, Rwanda, Burundi et Tanzanie, tous peuplés de nombreuses ethnies", comme l'explique le site de la Documentation française. Une région, "facteur de préoccupation majeure" (selon la Représentation permanente de la France à l'ONU), traversée de crises à répétition (génocide au Rwanda, guerre civile en RDC...), et que l'ONU s'efforce de stabiliser.

Le nouvel envoyé spécial d'Antonio Guterres pour cette région succédera à l'Algérien Saïd Djinnit qui a achevé une mission de plus de quatre ans à ce poste. Le bureau de l'émissaire pour les Grands Lacs est situé à Nairobi au Kenya.

Né en 1962, Huang Xia "a plus de trente ans d'expérience diplomatique dans le monde, notamment en Afrique, où il a exercé des fonctions de haut niveau", a souligné l'ONU dans un communiqué. Il a notamment été ambassadeur de Chine au Niger (2009-2012), au Sénégal (2012-2015) et en République démocratique du Congo (2015-2018). Il a aussi été en poste au Gabon et en France.

Vous êtes à nouveau en ligne