Soudan : mobilisation très suivie contre le régime d'Omar el-Béchir

FRANCE 2

Au Soudan, des milliers de personnes manifestent depuis décembre contre le président Omar el-Béchir. Pour la première fois, la police a appelé à ne pas réprimer cette mobilisation.

C'est une marée humaine dans les rues de Khartoum, au Soudan. Malgré l'état d'urgence et l'interdiction de manifester, ils sont des milliers à défier un régime autoritaire en place depuis trente ans. Cette révolte populaire est née il y a quatre mois avec l'augmentation du prix du pain. Mais depuis quelques jours, les revendications ont changé : tous réclament le départ d'Omar el-Béchir, président du pays depuis 1989.

38 personnes décédées

Les protestataires semblent désormais avoir de nouveaux alliés parmi les soldats. Certains membres de l'armée soudanaise changent de camp en protégeant les manifestants. Depuis le mois de décembre, au moins 38 personnes ont été tuées, près de 3 500 arrêtées et pour certaines torturées. Pour la première fois mardi 9 avril, la police ordonne à ses hommes de ne pas intervenir contre la foule et appelle à un transfert pacifique du pouvoir. Les manifestations se poursuivent à Khartoum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne