Démocratie en Afrique: les meilleurs élèves et les cancres

The Economist Intelligence Unit (EIU) a publié le 31 janvier 2018 son rapport annuel sur l’état de la démocratie dans le monde. Pas de grande surprise concernant l’Afrique hormis une belle progression pour la Gambie.


La «vedette» du classement 2017 est la Gambie, selon le rapport mondial publié dans l’hebdomadaire britannique The Economist.

Ce petit pays d’Afrique de l’Ouest enregistre la meilleure progression en matière de démocratie. Après des années de «régime totalitaire», la Gambie quitte le groupe des mauvais élèves (signalés en rouge) et rejoint «les régimes hybrides» (en jaune), à mi-chemin entre la dictature et la démocratie.

Le pays se distingue pour «son tout premier transfert démocratique de pouvoir» en 2017.

Les critères du classement 
Pour définir la démocratie de chaque pays, The Economist se base sur des critères comme le processus électoral, le pluralisme ou les libertés civiles…

Les pays passent au crible avant d’être notés sur 10. Et sur les 54 pays du continent, seuls six dépassent la moyenne et obtiennent le label démocratie.


Les meilleurs élèves              
Le Botswana et l’Afrique du Sud sont en tête grâce à la solidité de leurs institutions. Le Ghana, la Tunisie, la Namibie et le Sénégal font partie des bons élèves classés dans la catégorie des «démocraties imparfaites». Pour avoir le label de la démocratie, il faut dépasser le 8 sur 10 et à ce jour aucun pays africain n’a obtenu ce score. Le rapport souligne d’ailleurs que moins de 5% de la population mondiale vit actuellement dans une «démocratie totale».


En progrès
Parmi les élèves moyens ou «régimes hybrides», c’est le Mali qui obtient cette année la meilleure note. Le pays est loin toutefois de ses belles performances démocratiques de 2011. Le Burkina Faso et le Maroc progressent lentement, alors qu'ils étaient encore mal notés, il y a encore quelques années.

Les cancres 
Le Togo, l’Egypte, le Soudan et le Rwanda, notamment, font partie des plus mauvais en matière de démocratie. Le Tchad reste stable dans sa médiocrité alors que la pire régression enregistrée est celle du Congo-Kinshasa qui se rapproche du score de la Corée du Nord. Pour un pays qui s’appelle «République démocratique», il serait temps de se mettre à niveau.
 

Vous êtes à nouveau en ligne