Alexandre Djouhri : les photos choc de sa détention

France 3

Alexandre Djouhri est l'un des personnages clés dans l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy. Toujours à Londres, il accuse les autorités britanniques de mauvais traitements.

Alexandre Djouhri a confié à France 3 des photos où on le voit sur un lit d'hôpital, menotté, enchaîné et gardé par un policier. C'était il y a un an : opéré du coeur en urgence, quelques jours après avoir été interpellé et incarcéré. Aujourd'hui libre et placé sous contrôle judiciaire à Londres, l'homme d'affaires que nous avions rencontré il y a trois semaines dénonce ses conditions d'hospitalisation, qu'il juge dégradantes. "Quand vous avez une chaîne pendant trois semaines et que vous êtes à poil comme un vers et qu'il y a deux gardes la journée, deux gardes la nuit, un contrôleur l'après-midi, un contrôleur dans la nuit, en état absolu de vie ou de mort (...) ça ne vous fait pas du bien au moral", expliquait Alexandre Djouhri le 25 février dernier.

La Cour européenne des droits de l'homme bientôt saisie

Alexandre Djouhri, témoin clé de l'affaire dite du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy, est sous le coup d'un mandat d'arrêt européen, contesté par son avocat. Aujourd'hui, ce dernier compte saisir la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour dénoncer les conditions de son hospitalisation. En attendant, l'homme d'affaires français a interdiction de quitter Londres. Contactées ce jeudi 11 avril au matin, les autorités britanniques ne nous ont, pour l'instant, pas donné de réponse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne