Politique africaine

Quand on parle de politique africaine, on pense souvent à dictatures, corruption, massacres, opposition muselée... La décolonisation a laissé la place à des Etats dont les frontières ont parfois divisé des communautés qui cohabitaient plus ou moins en paix.
Les luttes pour la gestion des ressources et le pouvoir provoquent d’interminables et sanglants conflits (Soudan du Sud, RDC). Ces violences et la pauvreté contribuent à précipiter les jeunes dans les bras d’extrémistes religieux et de djihadistes (Boko Haram, Shebab, Daech, Aqmi) ou de milices (dans la région des Grands Lacs). Des jeunes qui se font aussi migrants pour trouver ailleurs une vie meilleure.
Mais l’Afrique est terre de contrastes. En Afrique du Sud, Nelson Mandela a réussi à démanteler l’apartheid pacifiquement. Certains Etats tentent de concilier développement économique et social, comme le Ghana ou le Sénégal. Et mènent des expériences démocratiques uniques comme la Tunisie. Les dirigeants y sont élus, la société civile y a son mot à dire.
Franceinfo analyse pour vous une mosaïque de situations politiques complexes et mouvantes.
plus
Des manifestants à Alger (Algérie), le 13 décembre 2019.

Algérie : le nouveau président Tebboune face à un immense défi

Abdelmadjib Tebboune, élu dès le premier tour Président de l\'Algérie lors des élections du 12 décembre 2019.

Algérie : Abdelmajid Tebboune, un nouveau président déjà décrié

L\'ex-président du Soudan Omar el-Béchir était jugé pour corruption le 31 août 2019 à Khartoum, après 30 ans d\'un régime dictatorial.

Soudan : l'ex-président Béchir face à un verdict mais pas à une extradition vers la Cour pénale internationale

Le nouveau président algérien Abdelmadjid Tebboune à Alger, le 13 décembre 2019.

Algérie : un ex-fidèle de Bouteflika élu, la rue gronde

Rentrée scolaire dans une école secondaire de Freetown, la capitale sierra-léonaise,  le 17 septembre 2018.

Sierra Leone : "Non à la création d’écoles pour adolescentes enceintes", la cour de justice de la CEDEAO a tranché

Manifestation contre l\'élection présidentielle à Tizi Ouzou, le 12 décembre 2019.

Algérie : la rue ne reconnaît pas le nouveau président Abdelmadjid Tebboune

Des manifestants défilent contre le scrutin, le 11 décembre 2019 à Alger (Algérie).

Algérie : un vote sous tension

Un manifestant algérien lève un carton rouge avec marqué \"Non au vote\", en référence aux prochaines élections présidentielles, lors d\'un rassemblement dans la capitale, à Alger, le 6 décembre 2019.

Algérie : des élections contestées

Un manifestant face à la police, dans les rues d\'Alger, le 12 décembre 2019. 

DIRECT. Présidentielle en Algérie : le vote suspendu dans un centre électoral d'Alger en raison de l'intrusion de manifestants

Des soldats français de l\'opération Barkhane patrouillent dans une zone fréquentée par des jihadistes dans le nord du Burkina Faso, le 9 novembre 2019.

L'Afrique peut-elle se passer des forces étrangères tant décriées sur le continent ?

18 octobre 2019 à Alger. Une Algérienne dans la foule des manifestants qui défilent pour la 35e fois contre le pouvoir. 

L'article à lire pour comprendre les enjeux de l’élection présidentielle en Algérie

De dos, soldat français de l\'opération Barkhane sur le marché de Menaka, au nord-est du Mali. Dans cette ville, non loin de la frontière avec le Niger, des ONG françaises remettent en fonctionnement l\'eau, l\'electricité. Photo prise le 27 juin 2019. 

"Si la France retire Barkhane, le Mali et le Burkina se transformeront en Somalie", affirme Serge Michailof, auteur d'"Africanistan"

Des manifestants brandissent le drapeau berbère et des briques pour dire non à la présidentielle, à Tizi Ouzou, le 8 décembre 2019.

Algérie : "Ulac L'vot, Ulac", la Kabylie frondeuse veut "zéro vote" à la présidentielle contestée

Les militants de la Lucha, notamment Luc Nkulula et Rebecca Kabugho, face à la police à Goma, en RDC (photo tirée du documentaire \"Congo Lucha\"). 

"Congo Lucha" : portrait d’une jeunesse qui prend ses "responsabilités" citoyennes en RDC

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali reçoit le prix Nobel des mains de la présidente du Comité Nobel, Berit Reiss-Andersen, lors de la cérémonie à Oslo en Norvège, le 10 décembre 2019.

Abiy Ahmed, Premier ministre de l'Ethiopie, un prix Nobel de la paix dont la cote pâlit

Lrs d\'une manifestation à Alger, le 29 mars 2019.

Algérie : que devient le clan de Bouteflika ?

Bombardiers Tupolev des forces armées russes (photographiés sur une base aérienne près de Pretoria en Afrique du Sud le 23 octobre 2019)

Des consultants russes à Bamako : la réactivation d'un lien historique

L\'opposant Omoyele Sowore arrivant le 30 septembre 2019 au tribunal fédéral d\'Abuja, la capitale politique du Nigeria. 

Nigeria : la nouvelle arrestation de l'opposant Omoyele Sowore indigne les Nigérians

Le président français, Emmanuel Macron, entouré de gardes de sécurité, dans une rue d\'Alger le 6 décembre 2017.

Malgré le poids de l’Histoire, France et Algérie ont une relation "très dense", observe Kader Abderrahim

Contestation du Hirak pour l\'élection présidentielle en Algérie. Un manifestant brandit une photo d\'Abassi Madani, l\'ancien leader du Front Islamique du Salut (FIS) mort en exil au Qatar. Photo prise le 27 avril 2019.  

Présidentielle en Algérie : que sont devenus les islamistes, grands gagnants des élections municipales et législatives des années 90 ?

Le président français Emmanuel Macron au sommet de l\'Otan à Watfort, en Angleterre, le 4 décembre 2019.

Vive polémique en Afrique francophone après la convocation d'un sommet du G5-Sahel par Emmanuel Macron

Tous les vendredis, depuis le mois de février, les manifestants envahissent Alger pour demander un changement de régime.

EN IMAGES. Algérie : retour en photos sur la "révolution du sourire"

Des manifestants algériens, le vendredi 5 juillet 2019, à Alger. 

Belkacem Mostefaoui : "Les Algériens sont majoritairement contre l’intervention du religieux en politique"

Kalzeubé Pahimi Deubet (en blanc, au centre de la photo), alors Premier ministre, participe à un rassembement à N\'djamena, capitale du Tchad, le 17 janvier 2015.

Tchad : le secrétaire général de la présidence écroué pour corruption présumée

Manifestation contre l\'élection présidentielle, le 3 décembre 2019 à Alger. 

Algérie : les opposants à la présidentielle sont des "traîtres, des mercenaires et des homosexuels", selon le ministre de l'Intérieur

Le président namibien, Hage Geingob, lors de l\'investiture de Cyril Ramaphosa à Pretoria, en Afrique du Sud, le 25 mai 2019. 

Namibie : le président Hage Geingob réélu avec 56% des voix, un score en forte baisse

Les cinq candidats de gauche à droite : Azzedine Mihoubi, Abdelmadjid Tebboune, Abdelkader Bengrina, Ali Benflis et Abdelaziz Belaïd, le 16 novembre 2019.

Algérie : unique débat télévisé entre les cinq candidats le vendredi 6 décembre

Des migrants durant la prière dans le camp de Zawiya à l\'ouest de Tripoli, le 26 avril 2019.

Union européenne - Libye : "Cachez ces migrants que je ne saurais voir!"

Opération militaire française Barkhane à Kidal en août 2018, une zone sous occupation rebelle depuis sept ans dans le nord du Mali.

Mali : " Le statu quo risque de durer longtemps face à un ennemi invisible et cruel"

Une soudanaise scandant \"liberté, paix et justice !\" lors de la Journée internationale pour l\'élimination de la violence contre les femmes, à Khartoum le 25 novembre 2019. 

Soudan : le gouvernement abolit la loi autorisant le châtiment des femmes pour "actes indécents".

1234567891020304049

Vous êtes à nouveau en ligne