Piraterie : Fillon sur le pont

(Radio France © France Info)

Le premier ministre François Fillon a assisté à un exercice anti-pirates de la marine en rade de Toulon. Dans un registre martial, il a rappelé l'importance du trafic maritime au large de la Somalie. La première force navale européenne constituée pour l'occasion devrait se trouver sur zone à partir du 8 décembre.

Pour le même prix, ils ont eu droit à une bataille navale. Hier, un hélicoptère de la force internationale a mis en fuite deux embarcations pirates qui se préparaient à aborder un paquebot de croisière au large de la Somalie. Les 400 touristes auraient pu voir leur voyage finir en prise d'otage.

C'est pour éviter ce genre d'évènement que la force navale européenne Atalante, première du genre, se prépare à prendre la mer entre le 8 et le 13 décembre.
_ Le premier ministre, François Fillon, a assisté ce matin en rade de Toulon à un exercice des commandos marine français. A bord d'embarcations rapides filant à 100 km/h ou d'hélicoptères, ils ont réalisé le type d'opérations qu'ils risquent d'être amenés à faire au large de la Somalie, où déjà 120 attaques ont été répertoriées cette année (37 en 2007).

Pour l'occasion, François Fillon a pu empoigner une rhétorique martiale, prévenant les pirates que “lorsqu'on s'en prend au drapeau français, nous ripostons ”. “Nous n'avons pas la prétention de pouvoir tout régler dans un espace aussi considérable, mais nous avons la prétention de répondre à tous les coups et de dissuader les pirates de s'en prendre en particulier aux navires européens”.
_ Il a rappelé que “ le tiers des approvisionnements pétroliers européens transite aujourd'hui au large de la Somalie. Nous ne pouvons pas tolérer que les pirates, mus par leur seule avidité, menacent les approvisionnements de l'Europe”.

Illustration de ces propos, le super-pétrolier Sirius star, toujours aux mains des pirates. Au lendemain de l'expiration de leur ultimatum, ils se disent toujours prêts à négocier. Ils réclament 25 millions de dollars.

Grégoire Lecalot, avec agences

Vous êtes à nouveau en ligne