Ouganda : une chasse à l'homme lancée après l'enlèvement d'une touriste américaine

Selon le porte-parole du gouvernement, des policiers, des soldats et des rangers ougandais ont été mobilisés pour retrouver la touriste. 
Selon le porte-parole du gouvernement, des policiers, des soldats et des rangers ougandais ont été mobilisés pour retrouver la touriste.  (CARL DE SOUZA / AFP)

Quatre hommes armés ont enlevé une touriste américaine de 35 ans et son chauffeur ougandais. Ils réclament 500 000 dollars (445 000 euros). 

C'est une véritable chasse à l'homme qui s'est engagée. Les forces de sécurité ougandaises traquent, mercredi 3 avril, les hommes armés qui ont enlevé une touriste américaine et son chauffeur ougandais dans un parc du sud-ouest de l'Ouganda, non loin de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

Quatre hommes armés ont tendu une embuscade, mardi, à un van transportant des touristes dans le parc national Queen Elizabeth, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo. La police ougandaise a précisé que ces hommes avaient tenu en joue les quatre passagers du véhicule, emmenant avec eux une touriste américaine de 35 ans et le chauffeur, un guide expérimenté âgé de 38 ans. Ils ont emporté les clés du véhicule, dans lequel ont été laissés les deux autres touristes, un couple de personnes âgées, qui n'ont pas été blessés et qui ont alerté les secours.

Une rançon de 500 000 dollars

"Les ravisseurs, qui ont utilisé le téléphone de la victime, ont réclamé 500 000 dollars américains (445 000 euros)", a souligné Polly Namaye, porte-parole adjointe de la police ougandaise. "Nous pensons fermement que cette rançon est la raison du kidnapping." Mercredi dans la soirée, les recherches étaient toujours en cours, la police se disant convaincue que les fuyards étaient encore dans le pays avec leurs prisonniers.

Le parc national Queen Elizabeth, un des plus connus d'Afrique de l'Est et qui s'étend sur 1 978 kilomètres carrés, est situé le long de la frontière avec la République démocratique du Congo. L'est de la RDC est une région instable où pullulent les groupes armés et les milices.

Vous êtes à nouveau en ligne