Otages libérés au Burkina Faso : "Alain a eu un geste héroïque", témoignent les parents d'un des soldats tués

Le 10 mai 2019, la Marine nationale a déploré la mort de deux militaires au Burkina Faso : Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.
Le 10 mai 2019, la Marine nationale a déploré la mort de deux militaires au Burkina Faso : Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. (MARINE NATIONALE)

Interrogés par "Le Parisien" et RTL, Jean-Luc et Danièle Bertoncello estiment que leur fils est allé au bout de sa mission pour sauver les otages.

"Il a fait ce qu'il fallait qu'il fasse." Les parents d'Alain Bertoncello, l'un des deux militaires français tués pendant l'opération qui a permis de libérer les otages au Burkina Faso, rendent hommage à leur fils dans les colonnes du Parisien et sur RTL. "Ils connaissent tous les risques, insiste Danièle et Jean-Luc Bertoncello, samedi 11 mai. Alain est allé jusqu'au bout de sa mission. Ils sont préparés pour cela. Quand on est dans les commandos, on est préparé. On ne laisse pas place à l'improvisation, ni aux états d'âme." Avant d'ajouter : "C'était leur travail et ils ne se posaient même pas la question de ce qu'ils devaient faire." 

Oui, mon Alain a eu un geste héroïque. Il avait une mission, il l'a accomplie. Il a sauvé ces quatre otages.la mère d'Alain Bertoncelloau "Parisien"

"Beaucoup de gens en France saluent aujourd'hui son geste", se félicite le père d'Alain Bertoncello. C'est bien pour lui. Pour nous, bien sûr que c'est difficile. Mais souhaitons que cela empêche d'autres enlèvements." Ils seront "bien sûr" présents à Paris, mardi, à l'hommage national organisé aux Invalides pour leur fils et pour Cédric de Pierrepont, lui aussi tué dans l'opération vendredi. 

Vous êtes à nouveau en ligne