VIDEO. Nigéria : pourquoi les jeunes filles sont-elles toujours détenues par Boko Haram ?

France 2

Ce week-end du 25 octobre 2014, d'autres adolescents ont été enlevés par la secte islamiste. Laurent Fabius s'est rendu sur place, ce lundi 27 octobre, pour s'emparer du dossier.

Depuis 196 jours, le collectif "Bring Back Our Girls" réclame le retour des filles enlevées par Boko Haram, sans résultat : "Les autorités ont même annoncé qu'ils avaient secouru toutes les filles sauf huit. Ils nous mentent et c'est la même chose sur les négociations, sur les libérations. Ils disent n'importe quoi",  déclare un militant.

Non seulement les filles sont encore aux mains de Boko Haram, mais la secte a encore frappé. Ces derniers jours, 90 adolescents, filles et garçons, ont été enlevés.

Une libération incertaine 

En visite éclair à Abuja, Laurent Fabuis a abordé le sujet de ces jeunes filles enlevées dont la libération est encore loin : "S'agissant des jeunes filles, on continue une très très forte pression, mais honnêtement aujourd'hui, je pense qu'on n'est pas capable de dire ce sera tel ou tel jour", a déclaré le ministre des Affaires étrangères.  

Certaines filles qui ont pu échapper à Boko Haram témoignent : "Ils voulaient qu'on se convertisse à l'islam, moi ça ne me plaisait pas, mais les hommes de Boko Haram nous ont dit que si on ne se convertissait pas, ils allaient nous tuer et jeter nos corps dans la rivière." 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne