VIDEO. Lycéennes enlevées au Nigeria : défilé de personnalités au Trocadéro

REGIS NUSAUM - FRANCE 3

Valérie Trierweiler, Carla Bruni-Sarkozy, Sandrine Kiberlain, Alexandra Lamy, Line Renaud ou encore Léa Seydoux se sont rassemblées pour demander la libération des adolescentes otages de Boko Haram.

Des femmes anonymes ou politiques, des stars françaises du cinéma, de la bande dessinée et de la chanson ont participé à un rassemblement, mardi 13 mai, sur l'esplanade du Trocadéro. Pour afficher leur soutien aux 223 lycéennes enlevées au Nigeria, elles étaient réunies derrière une banderole : "Dirigeants : rendez-nous nos filles !" Elles répondaient toutes à l'appel des réalisatrices Lisa Azuelos, Karine Silla Perez et de l'ancienne ministre Yamina Benguigui.

Parmi les femmes présentes : Carla Bruni-Sarkozy, Sandrine Kiberlain, Alexandra Lamy, Valérie Trierweiler mais aussi Géraldine Nakache, Michèle Laroque, Line Renaud, Jane Birkin, Inès de La Fressange, Léa Seydoux, la dessinatrice Pénélope Bagieu, et Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Ces filles sont livrées à des monstres pédophiles"

"Il ne faut pas se taire face à l'horreur", a lancé Yamina Benguigui. "Ces filles sont livrées à des prédateurs sexuels, des monstres pédophiles." "Ça m'a terriblement touchée", a confessé l'actrice Alexandra Lamy. "Ce sont nos filles... Personne n'a le droit de les réduire en esclaves", a-t-elle poursuivi, appelant les dirigeants "à les faire revenir".

"Il faut témoigner contre la folie, la barbarie de ces gens", a déclaré l'actrice SandrineKiberlain, pour qui "être là, c'est témoigner de l'horreur de ces choses-là".

Vous êtes à nouveau en ligne