VIDEO. Nigeria : dans une vidéo, Boko Haram propose d'échanger les lycéennes contre des prisonniers

AMBROISE BOULEIS et ZIDENE BERKOUS - FRANCE 2

Le chef du groupe islamiste armé, Abubakar Shekau, s'exprimant en arabe puis en haoussa, sur un ton provocateur, pendant 17 minutes. Le gouvernement nigérian a d'ores et déjà refusé sa proposition.

En pleine mobilisation internationale pour sauver les plus de 200 lycéennes enlevées mi-avril dans le nord-est du Nigeria, le groupe terroriste islamiste Boko Haram a diffusé une nouvelle vidéo, obtenue par l'AFP, lundi 12 mai. Le chef de la secte, Abubakar Shekau, y exige la libération de prisonniers en échange des lycéennes. La vidéo montre une centaine de jeunes femmes présentées comme faisant partie du groupe de lycéennes kidnappées, et filmées lors d'une prière collective.

Ton provocateur, tenue militaire et kalachnikov

S'exprimant en arabe puis en haoussa (langue la plus parlée dans le nord du Nigeria), le chef du groupe armé parle pendant 17 minutes sur un ton provocateur, en tenue militaire et avec une kalachnikov appuyée sur l'épaule. Il revendique à nouveau le rapt massif. Sa demande a été fermement rejetée par le pouvoir nigérian. Au total, 276 lycéennes avaient été enlevées le 14 avril à Chibok, dans l'Etat de Borno (nord-est), l'un des fiefs de Boko Haram. Parmi elles, 223 sont toujours portées disparues.

 

Vous êtes à nouveau en ligne