Une deuxième lycéenne enlevée par Boko Haram retrouvée vivante au Nigeria

Amina Ali Darsha Nkeki, la première lycéenne enlevée par Boko Haram récemment retrouvée, le 19 mai 2016 à Abuja (NIgeria).
Amina Ali Darsha Nkeki, la première lycéenne enlevée par Boko Haram récemment retrouvée, le 19 mai 2016 à Abuja (NIgeria). (HENRY CHUKWUEDO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les islamistes de Boko Haram ont enlevé 276 lycéennes le 14 avril 2014 à Chibok.

Une deuxième lycéenne enlevée par Boko Haram en avril 2014 à Chibok, dans le nord-est du Nigeria, a été retrouvée. Un porte-parole de l'armée nigériane l'a annoncé jeudi 19 mai. Cette annonce fait suite à celle, mercredi, de la découverte d'une première lycéenne, Amina Ali Darsha Nkeki, et de son bébé de quatre mois près de Damboa, une localité enclavée du nord-est du pays.

Seules 57 des  276 lycéennes sont parvenues à s'échapper

Les islamistes de Boko Haram ont enlevé 276 lycéennes le 14 avril 2014 à Chibok. Cinquante-sept sont parvenues à s'échapper, mais on était sans nouvelle des autres jusqu'à la diffusion, deux ans jour pour jour après l'enlèvement, d'une vidéo montrant une quinzaine d'entre elles.

La plupart des lycéennes encore retenues par les islamistes sont détenues dans la forêt de Sambisa sous très étroite surveillance, d'après la lycéenne retrouvée mercredi, citée dans un communiqué du groupe Bring Back Our Girls.

Vous êtes à nouveau en ligne