Nigéria : 82 lycéennes libérées par Boko Haram

FRANCE 3

Des centaines de lycéennes avaient été enlevées au Nigéria par le groupe Boko Haram en 2014. Plus de 80 jeunes filles ont été libérées.

Au Nigéria, les lycéennes de Chibok étaient détenues depuis plus de trois ans par la secte islamiste Boko Haram. 82 d'entre elles ont été échangées contre des prisonniers du mouvement jihadiste. Une quarantaine de jeunes filles seraient toujours détenues.

Près de dix ans de terreur

Le 14 avril 2014, Boko Haram se livre à un raid contre la ville chrétienne de Chibok, au nord du Nigéria. La secte kidnappe 200 lycéennes et promet quelques jours plus tard de les vendre comme esclaves sexuelles. Ce rapt a un retentissement mondial et le mouvement "Bring back our girls" réunissant des personnalités du monde entier se mobilise. Les jeunes filles, aujourd'hui âgées de quinze à vingt ans, vont subir des examens médicaux avant d'être rapatriées. La secte islamiste Boko Haram, ralliée au groupe État islamique, sème la terreur dans l'Est du Nigéria depuis près de dix ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne