Les lycéennes enlevées au Nigeria ont été converties à l'islam et mariées, annonce Boko Haram

Capture d\'écran de la vidéo de Boko Haram, diffusée le 31 octobre 2014.
Capture d'écran de la vidéo de Boko Haram, diffusée le 31 octobre 2014. ( BOKO HARAM / AFP)

Dans une vidéo diffusée vendredi, Boko Haram dit également détenir un ressortissant allemand.

Boko Haram nie tout accord de cessez-le-feu avec les autorités nigérianes, qu'il accuse de mensonges, dans une vidéo obtenue vendredi 31 octobre par l'AFP. Le groupe islamiste armé dit exclure toute perspective future de négociation. 

Dans la vidéo, le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, affirme aussi que les 219 lycéennes enlevées à Chibok, dans le nord-est du Nigeria, ont toutes été converties à l'islam et mariées. Il dit enfin détenir un ressortissant allemand enlevé en juillet dans l'Etat d'Adamawa, également dans le Nord-Est. Aucun élément ne permet de déterminer où et quand la vidéo a été tournée.

L'armée et la présidence nigérianes avaient pourtant annoncé, mi-octobre, avoir conclu un accord de cessez-le-feu avec Boko Haram, prévoyant notamment la libération des otages de Chibok. Mais les violences n'ont pas cessé depuis et de nouveaux enlèvements ont même eu lieu, la semaine dernière, dans le Nord-Est, épicentre de l'insurrection islamiste qui a fait 10 000 morts ces cinq dernières années. 

Dès le départ, cette annonce de cessez-le-feu avait été accueillie avec le plus grand scepticisme, Boko Haram y étant été représenté par un individu inconnu de tous, un dénommé Danladi Ahmadu. Dans la vidéo, Abubakar Shekau dit ne pas connaître Danladi Ahmadu. 

Vous êtes à nouveau en ligne