VIDEO. Les terroristes de Boko Haram de plus en plus violents au Nigéria

FRANCE 3

Le Nigéria a lancé ces derniers jours une offensive contre Boko Haram, la réplique a été immédiate. Le président nigérian a échappé ce lundi à un attentat suicide.

Le président nigérian a été la cible lundi 2 février d'un attentat suicide commandité par les terroristes islamistes de Boko Haram. Le double attentat à la bombe a fait une vingtaine de blessés. La veille déjà un attentat avait fait cinq morts sur un marché à Gombé. Ces attentats visaient vraisemblablement Goodluck Jonathan, président du Nigéria, présent à Gombé dans le cadre de la campagne présidentielle. L'explosion a eu lieu sur un parking, alors que le meeting venait de se terminer.

Intensification des violences à l'approche des élections

"Nous allons bientôt reconquérir tout notre territoire. Nous sommes tous excédés, je veux en finir avec les crimes de Boko Haram", a déclaré le président le 29 janvier dernier. De son côté, Boko Haram a juré de troubler les élections "incompatibles avec l'islam" a déclaré son chef. Inquiet d'une éventuelle arrivée des terroristes sur son territoire, le Tchad a engagé son armée dans la lutte contre Boko Haram.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne