Nigeria : Boko Haram suspecté d'avoir enlevé huit nouvelles lycéennes

Manifestation pour la libération des lycéennes enlevées par la secte islamiste Boko Haram, à Lagos, au Nigeria, le 5 mai 2014. 
Manifestation pour la libération des lycéennes enlevées par la secte islamiste Boko Haram, à Lagos, au Nigeria, le 5 mai 2014.  (AKINTUNDE AKINLEYE / REUTERS)

Ces jeunes filles, âgées de douze à quinze ans, ont été kidnappées dans la nuit de lundi à mardi.

Les islamistes armés du groupe Boko Haram sont soupçonnés d'avoir enlevé huit adolescentes supplémentaires dans le nord-est du Nigeria, rapportent, mardi 6 mai, des sources policières et des habitants à l'agence Reuters.

Ces jeunes filles, âgées de douze à quinze ans, ont été enlevées dans la nuit de lundi à mardi, précisent ces sources. Les rebelles islamistes détiennent déjà plus de 200 jeunes filles enlevées le 14 avril dernier dans une école nigériane, dans l'Etat de Borno (nord-est), région d'origine de l'insurrection qui a fait des milliers de morts depuis son déclenchement en 2009.

Dans une vidéo diffusée lundi, le chef de la secte Boko Haram, Abubakar Shekau, a affirmé que ces adolescentes seraient traitées en "esclaves", "vendues" et "mariées" de force. De quoi confirmer les craintes des parents des jeunes filles, qui critiquent l'action de l'armée, qu'elles accusent d'avoir négligé l'affaire depuis le départ.

Vous êtes à nouveau en ligne