Nigeria: 100 morts dans l'explosion d'un oléoduc

(Radio France © France Info)

Au moins 100 personnes ont été tuées dans une explosion sur un oléoduc éventré par un engin de construction, dans la banlieue nord de Lagos, la capitale économique du Nigeria, a annoncé un responsable de la Croix-Rouge.

L'incendie a gagné des habitations et des établissements scolaires du village d'Ijegun, dans le district d'Alimosho, qui appartient à la capitale économique. La plupart des victimes, parmi lesquelles figurent des enfants, ont été tuées dans la bousculade provoquée par les flammes.

"Je rentrais du travail quand j'ai vu des flammes s'élever de l'endroit où l'engin travaillait. C'était comme si l'enfer nous tombait dessus et tout le monde s'est mis à courir dans tous les sens", a raconté un habitant.

L'oléoduc "est toujours en flamme, de nombreuses personnes sont mortes, des maisons ont été brûlées, les habitants quittent leurs foyers en courant", a affirmé un membre de la Croix-Rouge. Selon un autre responsable de cette organisation, l'explosion a été provoquée par un gros engin de travaux publics qui travaillait à la construction d'une route et qui a heurté l'oléoduc.

Les incendies sur des oléoducs sont courants au Nigeria, le plus gros producteur de pétrole brut en Afrique, en partie en raison d'un mauvais entretien des installations, mais aussi à cause de voleurs qui siphonnent le pétrole pour le vendre au marché noir. Le 25 décembre 2007, environ 40 personnes ont trouvé la mort lors d'un incendie sur un oléoduc situé dans les environs de Lagos, qui avait été saccagé par des pillards. Un an auparavant, plus de 200 personnes en train de vider de son pétrole un oléoduc dans un autre quartier de Lagos, avaient été tuées. La compagnie pétrolière nationale NNPC a fait état de 400 à 500 actes de vandalisme par an sur ses oléoducs.

Vous êtes à nouveau en ligne