VIDEO. L'organisation Aqmi est affaiblie

France 2

L'organisation, qui a libéré Serge Lazarevic, a perdu de son pouvoir, mais elle n'a pas désarmé.

Alors que Serge Lazarevic a retrouvé la liberté après plus de trois ans aux mains d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), la question de l'influence de l'organisation se pose. Selon les spécialistes, elle a clairement perdu de son pouvoir. "Aqmi a moins de moyens militaires, moins de moyens en hommes, moins de ressources financières. Ils vont chercher à refaire leur cheptel d'otages, parce que ça a de la valeur pour eux", annonce François Heisbourg, de la Fondation recherche stratégique, à France 2.

Serge Lazarevic échangé ?

Anne Giudicelli, spécialiste du terrorisme, confirme qu'Aqmi s'est déchirée en interne en 2013 à cause de "guerres des chefs" survenues après la mort d'Abu Zeid en février cette année-là. Depuis deux ans, l'organisation islamiste doit aussi faire face aux opérations militaires françaises. Après "Serval", l'opération "Barkhane" vise à freiner les jihadistes, de la Mauritanie au Tchad. Mais Aqmi n'est pas encore finie. La menace persiste et la presse malienne s'insurge à propos de la rumeur annonçant que Serge Lazarevic a été échangé contre quatre prisonniers liés à Aqmi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne