VIDEO. L'ex-otage Hervé Ghesquière témoigne : "On passe du vide absolu à une espèce de trop-plein"

FRANCE 2

Au lendemain de la libération des quatre Français détenus au Niger, le journaliste, détenu pendant 17 mois en Afghanistan, raconte ce moment.

Que s'est-il passé dans la tête des quatre otages détenus au Niger lorsqu'ils sont arrivés, mercredi 30 octobre, en France ? Hervé Ghesquière, captif entre le 30 décembre 2009 et le 29 juin 2011 en Afghanistan, se souvient.

"Quand on descend de l'avion, il y a tout le côté officiel ; président de la République, ministres… Il y a les proches, mais on ne sait pas trop quoi leur dire, parce que finalement, il y a une pression médiatique", témoigne le journaliste de France Télévisions.

Il explique aussi que l'émotion fait que "l'on ne se rend pas compte des choses tout de suite". "On passe du vide absolu à une espèce de trop-plein", confie Hervé Ghesquière. Un calvaire qui "marque au fer rouge", confie-t-il. "Si je suis à l'antenne, là, c'est que je suis encore un ex-otage."

Vous êtes à nouveau en ligne