Le Mali admet avoir libéré quatre jihadistes en échange de l'ex-otage Serge Lazarevic

Serge Lazarevic s\'adresse aux médias après son arrivée à la base aérienne de Villacoublay (Yvelines), le 10 décembre 2014.
Serge Lazarevic s'adresse aux médias après son arrivée à la base aérienne de Villacoublay (Yvelines), le 10 décembre 2014. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Deux des prisonniers libérés auraient planifié l'enlèvement du Français par les jihadistes d'Al-Qaïda au maghreb islamique (Aqmi), en 2011.

Le ministre malien de la Justice, Mohamed Ali Bathily, a confirmé, vendredi 12 décembre, que quatre jihadistes avaient été relâchés en échange de la libération de l'ex-otage français Serge Lazarevic"Nous l'avons fait – y compris à l'intérieur lorsqu'il s'agissait de Maliens –, nous l'avons fait de surcroît lorsqu'il s'agit de [ressortissants] de pays qui sont quand même venus nous aider dans les moments les plus critiques", a-t-il déclaré, lors d'un entretien avec France 24.

Les initiateurs du rapt du Français auraient été relâchés

Cet échange s'est déroulé dans un "cadre bien précis", a précisé le ministre, ajoutant que "le Mali ne pouvait que prendre part, pour son honneur-même, à tout ce qu'il pouvait faire humainement pour aider à sauver la vie de ces otages".

Le mardi 9 décembre, jour de la libération de Serge Lazarevic, des sources maliennes ont indiqué qu'un échange avait eu lieu. Mohamed Ag Wassoudene, soupçonné d'être l'un des initiateurs de l'enlèvement du Français, et son complice présumé Haiba Ag Acherif, feraient partie des jihadistes relâchés, selon ces mêmes sources.

Vous êtes à nouveau en ligne