Attaque au Niger : les victimes étaient quatre femmes et quatre hommes "entre 25 et 50 ans", selon l'ONG Acted

La carcasse du véhicule qui transportait des victimes de l\'attaque meurtrière, le 9 août 2020, à Kouré, au Niger. 
La carcasse du véhicule qui transportait des victimes de l'attaque meurtrière, le 9 août 2020, à Kouré, au Niger.  (BOUREIMA HAMA / AFP)

Huit personnes sont mortes dimanche dans la zone de Kouré, au sud-ouest du Niger, lors d'une excursion touristique. Plusieurs Français se trouvent parmi les victimes.

L'excursion touristique a viré à l'exécution. Selon les autorités nigériennes, huit personnes, deux Nigériens et six Français, ont été tuées, dimanche 9 août, par des hommes armés dans la zone de Kouré, dans le sud-ouest du Niger. Le parquet antiterroriste français a annoncé, lundi, qu'il ouvrait une enquête pour assassinats. L'ONG Acted, qui employait la plupart des victimes, a fait part de son intention de déposer plainte.

Des victimes âgées d'entre "25 et 50 ans". L'ONG Acted a fait savoir que les personnes tuées étaient quatre femmes et quatre hommes, dont un volontaire international qui quittait la capitale Niamey pour la première fois depuis le début de sa mission.

Acted veut savoir si "c'était planifié". On va "déposer une plainte pénale pour que soit éclairci ce qui s'est passé, pour que les familles sachent ce qui s'est passé précisément, si c'est une attaque d'opportunité, est-ce que c'était planifié, est-ce que c'est quelque chose qui risque d'arriver de nouveau", a annoncé l'avocat d'Acted, Joseph Breham, lundi, lors d'une conférence de presse.

La justice française entre en action. Le Parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Elle a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure, en co-saisine avec la sous-direction antiterroriste.

Plusieurs Français parmi les morts. "Il y a huit morts : deux Nigériens dont un guide et un chauffeur, les six autres sont des Français", a annoncé le gouverneur de Tillabéri. Six Français ont été tués, a rapporté sur franceinfo Joseph Breham, l'avocat de l'ONG Acted. De son côté, le gouvernement français a confirmé que des Français avaient péri, sans en donner le nombre.

Conseil de défense. Emmanuel Macron a dénoncé "l'attaque meurtrière qui a lâchement frappé un groupe de travailleurs humanitaires" au Niger et affirmé que "tous les moyens" seront mis en œuvre pour "élucider" les circonstances de cet "attentat". L'Elysée annonce d'ailleurs un conseil de défense à ce sujet mardi matin.

Une zone touristique. L'attaque s'est produite dans la région de Kouré, à une cinquantaine de kilomètres de Niamey, selon l'Elysée. Il s'agit de la première attaque ayant visé des Occidentaux dans cette zone depuis qu'elle est devenue une attraction touristique il y a une vingtaine d'années, quand un petit troupeau de girafes peralta, une espèce qui a disparu du reste de la planète, y avait trouvé un havre de paix.

Vous êtes à nouveau en ligne