VIDEO. Travailleurs humanitaires : comment mieux les protéger ?

France 2

L’assassinat d’humanitaires français n’est pas un cas isolé. Lundi 10 août, un autre humanitaire français a été tué au Guatemala. Il menait des projets auprès de communautés indigènes. Les ONG réclament le renfort de la protection des travailleurs humanitaires.

Au Yémen, en Afghanistan, en Syrie, en Centrafrique… dans les zones les plus dangereuses de la planète, les humanitaires sont-ils suffisamment protégés ? Depuis début 2020, 74 ont été tués. Selon l’avocat d’Acted, l’ONG à laquelle appartenaient les humanitaires tués le 9 août au Niger, les autorités pourraient créer un statut capable de les protéger. "Aujourd’hui les humanitaires sont des cibles prioritaires, affirme-t-il. Malheureusement le droit ne s’est pas adapté à cette situation. Cela impose aux États d’agir face à ce problème."

Un statut international pour garantir leur sécurité

Il réclame le statut d’humanitaire international pour les ONG, une idée débattue depuis plusieurs années. En 2018, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, insistait déjà sur ce point. Un an plus tard, une commission parlementaire est créée. L’idée est de faire passer le message aux agresseurs potentiels qu’ils prennent un risque plus important d’être arrêtés et jugés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne