Attaque au Niger : six humanitaires Français tués

On en sait plus sur les civils tués au Niger au sud de la capitale Niamey. Quatre femmes et quatre hommes âgés de 25 à 50 ans, dont six Français qui travaillaient pour l'ONG Acted.

Le parquet terroriste a ouvert une enquête après l'attaque qui a provoqué la mort de huit civils dans la région de Kouré. Le groupe quittait la capitale Niamey pour prendre la direction de la région, à 60 kilomètres au sud. Ils voulaient observer une espèce rare de girafes blanches, dans une zone réputée pourtant sans danger. L'excursion va virer au drame.

4 000 personnes tuées dans la région déjà

Une enquête va être menée pour tenter de comprendre comment des hommes à moto ont pu mener leur attaque. Parmi les victimes, sept personnes travaillant pour l'ONG Acted, qui déplore aujourd'hui que les humanitaires soient isolés face aux violences. "Je trouve déplorable cette situation, où d'un côté la communauté internationale demande aux ONG de prendre des risques pour aider les gens à ne pas mourir de faim et de l'autre que les humanitaires, qui étaient autrefois des personnes inviolables, sont devenues des victimes collatérales", estime Frédéric Roussel, directeur du développement et co-fondateur d'Acted. Dans la région, les jihadistes auraient déjà tué plus de 4 000 personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne