Attaque au Niger : des humanitaires engagés pris pour cible

France 3

L'identité des victimes de l’attaque au Niger a été confirmée. Il s’agit bien d’humanitaires engagés dans l’aide aux populations de la région qui ont été pris pour cible.

Elle avait 30 ans, elle voulait aider dans l’un des pays les moins développés au monde. Charline est une des jeunes humanitaires d’ACTED tués dimanche 8 août au Niger, près du village de Kouré, par des hommes à moto. L’université d’Aix-Marseille (Bouches-du-Rhône), où elle était doctorante, a diffusé un communiqué : "Nous ne l’oublierons. Nous adressons nos sincères condoléances à son oncle, sa famille, ses amis et ses proches."

Le véhicule a été calciné

Baccalauréat, master, doctorat. Un parcours universitaire brillant, comme la plupart des victimes d’ACTED. Dans ce véhicule de l’ONG, retrouvé calciné, criblé d’impacts de balles, se trouvaient aussi Nafida, qui avait travaillé au ministère des Armées, et Stella, ex-employée d’Oxfam. Les deux avaient suivi une formation dans un institut de Vénissieux (Rhône), près de Lyon.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne