Niger

Hélicoptères de la force française Barkhane lors d\'une opération au Mali. La France a décidé de renforcer ses troupes au Sahel pour les faire  passer de 4500 à 5100 hommes d\'ici mars 2020. Photo prise le 27 mars 2019 dans la région de Gourma.

Affaiblir le groupe "Etat Islamique dans le grand Sahara", nouvelle priorité de la force française Barkhane

Le Secrétaire général de l\'ONU Antonio Guterres lors d\'une conférence de presse en marge du sommet de l\'Union africaine à Addis Abeba, le 9 février 2020.

L'Union africaine tente de peser dans le dossier libyen et sur la crise au Sahel, avec le soutien de l'ONU

Jusqu\'en 2015, les migrants étaient autorisés à utiliser Agadez, au Niger, comme point de départ de leur traversée du Sahara.

Niger : le nord du pays peine à se remettre de "l’économie des migrants"

Des réfugiés au Burkina Faso devant des abris de l\'ONU, le 2 février 2020. 

Le Burkina Faso confronté à la guérilla jihadiste et à une grave crise humanitaire

Briefing avant départ, au camp français de Ménaka, au Mali, en mai 2018

Barkhane renforcée : pour quoi faire ?

Un soldat français de l\'Opération Barkhane, le 10 novembre 2019, au Burkina Faso.

Opération Barkhane : la France va déployer 600 soldats supplémentaires au Sahel

Un soldat français de l\'opération Barkhane sur une base des Forces armées maliennes au pied des monts Hombori, région de Gourma (Mali), le 27 mars 2019. 

Sahel : les conséquences de l'intervention militaire française au Mali

Un véhicule blindé de la force barkhane en patrouille près de Gossi au Mali, le 15 mars 2019.

Des renforts annoncés pour Barkhane

Le drone Reaper, livré en 2014 à l\'armée française, a rapidement convaincu l\'état-major de son efficacité lors des missions qu\'il a remplies dans le Sahel.

Sahel : des drones tueurs contre les terroristes

Le président français Emmanuel Macron, le président malien Boubacar Keita, le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kabore, le président du Niger Mahamadou Issoufou, le président mauritanien Ould Cheick El Ghazouni et le président tchadien Idriss Déby, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), lundi 13 janvier 2020. 

Lutte contre le terrorisme : l'armée française se renforce et se redéploie au Sahel

Le président Emmanuel Macron, en juillet dernier, lors du G5 Sahel.

Macron annonce de nouvelles pistes contre le jihadisme au Sahel

Florence Parly, le 28 septembre 2017.

Présence de la France au Sahel : "Nous avons besoin de clarifications" de la part des pays du Sahel, estime Florence Parly

Un soldat nigérien devant les tombes des militaires tués par une attaque jihadiste 5 jours plus tôt, photo prise le 15 décembre 2019.

Le terrorisme a fait plus de 4000 morts en 2019 dans le Sahel

Le président du nigérien Mahamadou Issoufou, le 13 décembre 2019, devant les corps des militaires tués dans une attaque contre un camp militaire à Inates (ouest du Niger), trois jours avant. 

Une base militaire attaquée au Niger, au moins 25 soldats tués

Billet d\'un cedi, la monnaie ghanéenne. Le Ghana pourrait abandonner le cedi fin 2020 pour adopter l\'Eco, la future monnaie commune aux pays de l\'Afrique de l\'Ouest.

Le Ghana souhaite rejoindre l’Eco, la future monnaie commune à l’Afrique de l’Ouest

Obsèques de 19 éleveurs de bétail, qui ont été abattus la veille par les jihadistes de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, le 15 décembre 2019.  

Bassin du lac Tchad : "Le groupe terroriste Boko Haram est une voyoucratie"

VIDEO. Vestige du colonialisme, le franc CFA va disparaître dans huit pays d\'Afrique de l\'Ouest

VIDEO. Vestige du colonialisme, le franc CFA va disparaître dans huit pays d'Afrique de l'Ouest

Le Burkina Faso est en deuil après une attaque jihadiste qui a fait 42 morts, quelques heures avant qu\'une dizaine de militaires perdent la vie dans une embuscade.

Burkina Faso : deux nouvelles attaques terroristes

Le président français, Emmanuel Macron, et le chef d\'Etat nigérien, Mahamadou Issoufou, le 22 décembre 2019 à Niamey

Sahel : Macron et Issoufou tentent de mobiliser contre le jihadisme

Emmanuel Macron et Alassane Ouattara, président de la Côte d\'Ivoire, lors d\'une conférence de presse à Abidjan, la capitale ivoirienne, le 21 décembre 2019. 

Ce que la fin du franc CFA va changer pour les pays d'Afrique de l'Ouest

Les dirigeants des pays du G5-Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie) réunis à Niamey au Niger, le 15 décembre 2019.

Lutte anti-jihadiste au Sahel : Washington demande aux pays de la région "d’en faire plus"

Le Chef d’état major des armées, le général François Lecointre, lors de son déplacement à Niamey, au Niger, le 11 décembre 2019

"Nous évitons le pire" : au Sahel, le chef de l'armée française réaffirme la nécessité de l'opération Barkhane

Un soldat burkinabè sur son véhicule blindé lors d\'une patrouille dans la région de Soum, au nord bu Burkina Faso, le 12 novembre 2019.

Sahel : la situation est "hors de contrôle", selon des experts à Washington

Une patrouille de l\'armée nigérienne dans l\'est du Niger, le 21 juin 2016.

Le Niger sous le choc après l'attaque contre le camp militaire d'Inates

Des soldats français de l\'opération Barkhane patrouillent dans une zone fréquentée par des jihadistes dans le nord du Burkina Faso, le 9 novembre 2019.

L'Afrique peut-elle se passer des forces étrangères tant décriées sur le continent ?

Des soldats français, le 9 novembre 2019 dans le nord du Burkina Faso.

Après l'attaque au Niger, Macron reporte le sommet sur le Sahel à début 2020

Des soldats se trouvent près de Ouallam (Niger), le 18 avril 2018.

Niger : l'armée frappée par l'attaque jihadiste la plus meurtrière dans le pays

D\'anciens membres du groupe Boko Haram viennent de terminer le premier programme de déradicalisation au Niger.  

Niger : les repentis de Boko haram

En Mauritanie, une maman nourrit son bébé grâce à l\'aide de l\'ONG Médecins sans frontières, le 17 mai 2019.

Le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire urgente a doublé au Sahel à cause de l'insécurité

Le président français Emmanuel Macron au sommet de l\'Otan à Watfort, en Angleterre, le 4 décembre 2019.

Vive polémique en Afrique francophone après la convocation d'un sommet du G5-Sahel par Emmanuel Macron

123456

Vous êtes à nouveau en ligne