Mozambique : après le cyclone, le choléra

France 3

Il y a 15 jours au Mozambique, un violent cyclone faisait près de 500 morts et des centaines de milliers de sans-abri. Une situation sanitaire dramatique qui favorise désormais le développement du choléra.

C'est dans un centre de soins à Beira, la ville du Mozambique la plus touchée par le cyclone, que les premières victimes du choléra ont été signalées mercredi 27 mars. Deux semaines après le passage d'une tempête dévastatrice, les autorités s'attendent au pire. Comme beaucoup d'habitants du nord-est du Mozambique, cet homme est inquiet. L'état de santé de ses enfants s'est brutalement dégradé, sans doute les premiers signes de l'apparition de la maladie.

Un million de vaccins commandé

Sur des kilomètres, le cyclone Idai a laissé derrière lui des paysages dévastés, avec ces eaux stagnantes. Un terreau favorable à la propagation du choléra. Pour les dizaines de milliers de sinistrés, l'accès à l'eau potable est l'enjeu le plus important. Dans les zones les plus reculées, l'aide vient du ciel. L'hélicoptère est le meilleur moyen pour livrer vivres et médicaments. Pour lutter contre le choléra, un million de vaccins a été commandé. Ils devraient arriver sur place en fin de semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne