Gambie : au moins 58 migrants meurent dans le naufrage de leur bateau au large de la Mauritanie

C\'est au large de Noudhibou, au nord de la  Mauritanie, que s\'est produit le naufrage le 4 décembre 2019.
C'est au large de Noudhibou, au nord de la  Mauritanie, que s'est produit le naufrage le 4 décembre 2019. (Capture d'écran de Google map)

Un nouveau drame de l’immigration qui rappelle combien les traversées clandestines restent meurtrières.

Des dizaines de personnes parties de Gambie pour tenter de rejoindre l’Espagne sont mortes dans le naufrage de leur bateau, le 4 décembre 2019, au large de la Mauritanie

L’embarcation, apparemment une simple pirogue, avait quitté Banjul, en Gambie, il y a un peu plus d’une semaine, avec à son bord près de 150 personnes, dont des femmes et une majorité de jeunes, selon un communiqué du ministère mauritanien de l’Intérieur. 

Le naufrage s'est produit  à environ 25 km au nord de la ville de Nouadhibou, près de la frontière avec le Sahara occidental, a précisé à l'AFP une source sécuritaire mauritanienne. "Ils allaient vers les Canaries, ils n'avaient plus d'essence, ils ont voulu se rapprocher de la Mauritanie et ont heurté un rocher", selon Florence Kim, la porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Afrique de l'Ouest.

Des rescapés sous le choc

Les migrants ont quitté l'embarcation à la nage. Quatre-vingt-trois naufragés, dont dix mineurs, ont réussi à rejoindre le rivage, selon l'OIM. Mais des dizaines d'autres sont morts noyés. Certains rescapés ont été hospitalisés en urgence à l'hôpital de Nouadhibou, place portuaire et deuxième ville de Mauritanie.

Les survivants "sont très fatigués, affamés, le moral à zéro, mais ils reprennent leurs forces et leurs esprits petit à petit", a déclaré un médecin de service sous couvert d'anonymat.

Vous êtes à nouveau en ligne