Marée noire à l'île Maurice : l'élan de solidarité des coiffeurs français

Récolter les cheveux fraîchement coupés pour dépolluer les plages de l'île Maurice, c'est l'idée un peu folle de l'association "Coiffeurs justes". Elle a été suivie par des centaines de salons de coiffure partout en France. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Protéger à tout prix le lagon de ces tonnes de fioul échappées du cargo échoué, une course contre la montre. C'est avec ces boudins de fortune que les Mauriciens tentent d'endiguer la marée noire. À l'intérieur, des cheveux notamment, venus parfois de France grâce à l'immense élan de solidarité des coiffeurs français. Dans ce salon d'Orléans, dans le Loiret, chaque mèche coupée est précieusement ramassée. 

17 entrepôts ouverts en 24h à Clermont-Ferrand

Un kilo de cheveux peut pomper huit litres de pétrole. Une mobilisation à travers toute la France. À Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, après un appel sur les réseaux sociaux, cette start-up a dû ouvrir 17 entrepôts en 24 heures pour pouvoir accueillir les milliers de dons des coiffeurs. À Béziers aussi, dans l'Hérault, les sacs s'entassent. Les habitants récupèrent à Maurice ces dons et forment à la chaîne ces milliers de boudins pour contrer la pollution. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne