Caroline Laurent rend hommage à un peuple "effacé", les Chagossiens

franceinfo

Caroline Laurent, auteure du livre "Rivage de la colère", rend hommage aux Chagossiens, habitants de l'archipel des Chagos, près de l'île Maurice, forcés à l'exil.

"Cette histoire est un scandale de notre histoire collective qui prouve que la décolonisation en Afrique n'est pas terminée. L’archipel des Chagos est un confetti d'îles situé au sud des Maldives en plein cœur de l'océan Indien. L'île Maurice est devenue indépendante alors qu'elle était sous tutelle britannique. Et les Anglais ont voulu garder Les Chagos et ont déporté la population de cet archipel", résume l'écrivaine Caroline Laurent.

Procès à Londres en mai

"La déportation s'est faite en trois temps : les Chagossiens qui partaient se faire soigner ne pouvaient plus revenir, ensuite les bateaux de ravitaillement ont été supprimés avant l'expulsion forcée. Les habitants de l'île principale Diego Garcia ont eu une heure pour faire leurs valises. Ils ont ensuite été déportés sur l'île Maurice et les Seychelles", détaille l'auteure du livre Rivage de la colère.

La Cour internationale de justice a rendu un avis favorable aux Chagossiens en mai 2019, disant que l'archipel devrait être sous autorité mauricienne et ne plus dépendre d'un bail du Royaume-Uni louant Les Chagos aux États-Unis. "C'est un avis consultatif. Le combat continue. Il y aura un nouveau procès en mai 2020 à Londres", conclut Caroline Laurent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne