Une Marocaine s’est injustement retrouvée dans la peau de la «kamikaze» de Paris

Nabila s\'indigne de la photo mise en ligne par le «Daily Mail».
Nabila s'indigne de la photo mise en ligne par le «Daily Mail». (DR/Capture d'écran)

La fameuse photo de Hasna Aït Boulahcen dans son bain publiée par le «Daily Mail» est une erreur dramatique. Il s'agit d'une jeune Marocaine, Nabila, qui vit un calvaire depuis sa diffusion sur les sites Internet du monde entier. Selon elle, cette photo a été prise lors d’un séjour à Paris chez une amie. Cette dernière aurait saisi l’opportunité d’une vague ressemblance physique pour la vendre.


Elle a été traitée de terroriste et de prostituée sur les réseaux sociaux. Nabila a découvert avec effarement que sa photo dans son bain avait un eu un retentissement international. Pour illustrer celle qui a été présentée dans un premier temps comme Hasna Aït Boulahcen, la «kamikaze» de Saint-Denis, le quotidien anglais Daily Mail a publié une photo la montrant se prélassant dans son bain. Sauf que la photo était celle d’une Marocaine résident au Maroc.

 
C’est le quotidien marocain arabophone Al Yaoum qui a révélé l’affaire. La jeune femme s’appelle en réalité Nabila et travaille dans une auto-école à Beni Mellal, au Maroc. Selon elle (voir la vidéo), la photo a été prise lors d’un séjour parisien chez une amie avec laquelle les relations se sont ensuite dégradées. Après les attentats de Paris, cette dernière aurait profité d’une vague ressemblance physique avec la «kamikaze» pour vendre des photos intimes de Nabila, la faisant passer ainsi pour la terroriste.

Capture d\'écran de la reprise de New York Post
Capture d'écran de la reprise de New York Post (DR)

«Mes photos étaient chez une amie en France. J’étais amie avec elle quand je vivais en France. Et puis, j’ai eu des problèmes avec cette amie. Tout le monde la connaît en France. Elle prend des médicaments, c’est une psychopathe. Elle a pris mes photos et elle les a vendues à un journaliste», s’indigne Nabila.

 
Le journal anglais a retiré la fameuse photo de son site Internet. Quant à Nabila, elle demande aux autorités marocaines d’intervenir pour la protéger.  
Vous êtes à nouveau en ligne