Saad Lamjarred déferé à Paris pour viol aggravé, son avocat accuse l’Algérie

La carrière de Saad Lamjarred semble compromise.
La carrière de Saad Lamjarred semble compromise. (FETHI BELAID / AFP)

Le célèbre chanteur de pop marocain, Saad Lamjarred, a été présenté à la justice française en vue d'une éventuelle mise en examen. Il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une jeune femme à Paris. «Une machination algérienne», selon son avocat marocain.


Une information judiciaire, confiée à un juge d'instruction, a été ouverte ce vendredi 28 octobre 2016 pour «viol aggravé» et «violences volontaires aggravées». Le parquet de Paris a requis le placement du chanteur en détention provisoire.
 
Des sources judiciaires avaient confirmé à Géopolis que la superstar marocaine Saad Lamjarred, qui devait se produire le 29 octobre 2016 au Palais des Congrès à Paris, avait été arrêtée et placée en garde à vue pour agression sexuelle avec violence mercredi matin 26 octobre. La victime présumée, une Française de 20 ans, avait déposé plainte un peu plus tôt, affirmant avoir été agressée dans la chambre d'hôtel du chanteur. «Elle souffre de lésions traumatiques et est fortement traumatisée. Son récit est tout à fait crédible à ce stade», a relevé une source proche de l'enquête, à l’AFP.
 
L’affaire crée un grand embarras au Maroc où le ministre de la Culture, Mohammed Amine Sbihi, dément toute prise de positions. Le site Le360 lui avait fait dire: ««Nous suivons avec un grand intérêt ce dossier et des contacts ont été pris entre les autorités des deux pays pour tirer au clair cette affaire. (…) Nous allons faire tout le nécessaire pour régler le problème.» Réponse du ministre sur le site de son ministère: «Je tiens à réfuter l’ensemble des déclarations qui m’ont été attribuées.»

 
Selon l’avocat marocain du chanteur, Brahim Rachidi, cité par Yabiladi qui affirme avoir reçu un communiqué du bâtonnier, il s’agirait d’une «machination algérienne ourdie par les ennemis de notre intégrité territoriale». Il en veut pour preuves les attaques des médias algériens contre une chanson de Saad Lamjarred sur le «Sahara marocain».
 
Sur les réseaux sociaux marocains, ses fans ont lancé une campagne pour le soutenir : «Nous sommes tous Saad Lamjarred».



Cette vague de soutiens n'est pas du goût de tous les Marocains.



Révélé par l’émission libanaise Popstar en 2007, Saad Lamjarred est devenu l’un des artistes les plus appréciés dans le monde arabe. Son clip Lm3allem (l’enseignant, le maître) a été visionné plus de 406 millions de fois sur Youtube, un record. 

L’artiste est rattrapé par ses démons, il encourt 25 ans de prison aux Etats-Unis s’il venait à être extradé. «Ce n'est pas la première fois que la star marocaine est soupçonnée d'agression sexuelle. Il avait été accusé d'avoir agressé physiquement et sexuellement une Américaine, en 2010, puis d'avoir fui rapidement le pays, pour éviter des poursuites judiciaires», rappelle Le360.
Vous êtes à nouveau en ligne